Les entreprises qui résistent à la crise Mikit construit son succès malgré la crise immobilière

un pavillon témoin de mikit.
Un pavillon témoin de Mikit. © Mikit

C'est par l'immobilier que la crise est arrivée en France. Et le secteur de la construction figure toujours au nombre de ses victimes, après des années d'euphorie. Selon l'Insee, l'activité du secteur en janvier a baissé de 3% sur un an. Les mises en chantier de logements neufs ont pour leur part chuté de 14% entre novembre 2007 et octobre 2008. Pourtant, sur certains marchés de niche, l'activité ne ralentit pas.

Mikit annonce ainsi un nombre de mises en chantier constant entre 2007 et 2008. Le succès de cette entreprise repose sur le concept du "prêt-à-finir". En clair, les acquéreurs achètent une maison dont il reste les finitions intérieures à réaliser. L'avantage, en cette période de difficultés financières pour les ménages, réside dans le prix qui peut être 30% moins cher qu'une maison finie. Confiante en l'avenir, Mikit entend faire progresser son chiffre d'affaires, qui s'établit à 174 millions d'euros en 2008, de 5% cette année.

Mikit / Chiffre d'affaires