Rédiger des synthèses percutantes Rédiger son document

La synthèse n'est pas très éloignée de la "fiche", autrement dit, elle privilégie la compréhension rapide à la qualité de la rédaction. Vous n'aurez donc nul besoin de vous creuser pour faire de jolies phrases : visez plutôt la clarté de vos propos. "Toute initiative d'intelligence de situation sera bien perçue", rassure la spécialiste.

 

Privilégier la clarté

"Je recommande d'éviter les relatives et de limiter les mots de liaison"

Pour cela, faites des phrases courtes. "Je recommande d'éviter les relatives et de limiter les mots de liaison qui donnent l'impression que l'on a fait un travail d'analyse", ajoute Michelle Fayet. Restez factuel et le plus concret possible.

Misez aussi sur la mise en page. "Il est possible d'opter pour une présentation en tableau." Divisez votre page en trois colonnes. Vous commencerez par le plan détaillé (à gauche), puis l'information présentée de façon synthétique mais rédigée. Dans la troisième colonne vous ajouterez des chiffres clés, des images, des graphiques, des exemples... qui viendront étayer vos propos. 

Même si vous choisissez une présentation classique, pensez à mettre en valeur les informations clés (chiffres, noms) en utilisant les outils de traitement de texte à votre disposition : encadrés, surlignage, gras... "Votre document offrira ainsi plusieurs degrés de lecture", commente Michelle Fayet.  


"On peut conférer de la puissance aux titres en donnant de l'information sur le contenu du paragraphe"

Peaufiner ses titres

Tout comme les graphiques et les encadrés, les titres donnent la première impression de votre travail. Bâclés, ils peuvent ternir un travail de recherche et de synthétisation conséquent. Ainsi, évitez les titres de cadrage du type 'Contexte' ou 'Historique', trop pauvres. "Au contraire, on peut conférer de la puissance aux titres en donnant de l'information sur le contenu du paragraphe", recommande Michelle Fayet. Limitez votre créativité néanmoins. Sauf culture d'entreprise spécifique, mieux vaut jouer la carte de la sobriété et éviter les titres trop journalistiques, avec des jeux de mots par exemple. 

Autour du même sujet