Olivier Fleurot (Publicis) a changé de travail sans parachute

olivier fleurot a sauté dans l'inconnu.
Olivier Fleurot a sauté dans l'inconnu. © Photomontage JDN / LinkedIn / Ulia Koltyrina - Fotolia.com

En 1984, le monde de l'informatique est en ébullition. Au sein de la rédaction des Echos, c'est Olivier Fleurot qui occupe le poste enviable de suivre le secteur des nouvelles technologies.

Pourtant, il claque la porte du quotidien pour s'occuper du marketing d'une start-up de 10 personnes. "Mes amis et ma famille étaient tous opposés à ce changement, se souvient-il. J'abandonnais le poste de mes rêves et rejoignais une entité inconnue." La suite leur donne raison : l'expérience est un échec et Olivier Fleurot doit rapidement trouver un nouveau job. Il a cependant été touché par le virus de la communication et du marketing. Ce sera d'abord chez l'éditeur de logiciel Lotus puis... aux Echos, dont il finira même par prendre les rênes.

Suggestions de contenus