Que montrer aux recruteurs qui nous googlisent ?

Que montrer aux recruteurs qui nous googlisent ? En respectant quelques règles simples, et en utilisant les bons outils, vous ne ferez pas fuir les employeurs.

Difficile d'être recruté si votre futur employeur tombe sur des photos de vous titubant à la sortie d’une boite de nuit, sur des pétitions signées prônant la légalisation du cannabis (même si tout dépend du secteur dans lequel vous postulez), des tweets assassins sur des entreprises, des propos limites sur votre ancien patron, etc. Il est donc impératif de contrôler ce que Google montre de vous.

Contrôler son image numérique, son e-réputation, nécessite obligatoirement de taper, de temps à autre, son patronyme dans un moteur de recherche. De la même façon que vous googlisez les autres, futurs employeurs, collègues, ou nouveaux amis pour vous faire un avis sur leur profil, il est impératif de procéder à une enquête similaire sur vous-même.

Ne pas se googliser aujourd’hui démontre un manque cruel de professionnalisme. Un recruteur ne misera jamais un seul kopeck sur un candidat incapable de maîtriser son image sur Internet. Cela démontre votre inaptitude à maîtriser cet outil en laissant courir des informations négatives sur vous-même.

Travailler sur son identité numérique est une course de fond qui demande de la patience. On peut tous s’énerver et, sous le coup de l’émotion, rédiger des messages assassins. Mais il faut garder à l’esprit une dose de bon sens… Il faut tourner son pouce sept fois avant de poster son message car faire supprimer des informations demande quelques heures à deux ou trois mois, selon les sites. Et pour Google, il faut compter au minimum un mois. Corriger son image est un véritable parcours du combattant…

Dans ce dossier, le JDN a fait appel à deux experts, Aurélien Boutaudou, chargé de communication RH chez Viadeo et Albéric Guigou, cofondateur de l'agence d'e-reputation Reputation Squad. Ils nous expliquent quelles sont les informations qui doivent apparaître lorsque vous lancez une recherche sur votre propre nom et comment faire reculer le bad buzz, s’il existe. Voici les questions qui se posent (et leurs réponses en cliquant sur le lien) :

Annonces Google