1 Français sur 3 veut devenir auto-entrepreneur

L'aventure auto-entrepreneuriale tente 36 % des Français, selon une étude Opinion Way pour l'Union des auto-entrepreneurs et l'Agence pour la création d'entreprises. Et surprise, les fonctionnaires sont les plus attirés par le concept (44 %). 37 % des personnes intéressées par l'auto-entreprise formulent un projet précis : un tiers d'entre elles se lanceraient dans le domaine des services, 21 % dans celui des services aux particuliers ou service de proximité et 20 % dans le commerce. Pour eux, devenir auto-entrepreneur permet d'exercer une activité qui les passionne (50 %), de gagner un peu plus d'argent (50 %) et d'être son propre patron (44 %). Les principaux atouts du statut sont la facilité pour démarrer une activité indépendante pour 70 % des interrogés, la simplification des démarches administratives pour 68 % et le bénéfice d'un régime fiscal progressif pour 50 %. L'indéniable atout de l'auto-entreprise est selon eux le fait de payer des taxes uniquement si on réalise du chiffre d'affaires (57 %). Par ailleurs, certains pré-requis sont jugés nécessaires pour créer une auto-entreprise, notamment la maîtrise du métier ou de l'activité envisagée (73 %). Un carnet d'adresses bien fourni est aussi jugé essentiel (57 %) ainsi qu'un positionnement différencié face aux concurrents (55 %).

Annonces Google