Suppression des cotisations chômage et maladie : un mouvement en deux temps

La suppression des cotisations ne se fera pas subitement. © solarseven - 123RF
La hausse de la CSG est justifiée par la suppression des cotisations chômage et maladie. Mais attention, elles ne disparaîtront pas d'un coup de baguette magique le 1er janvier 2018.
Le projet de loi de finances a prévu une baisse en deux temps : en début d'année 2018 puis à l'automne 2018. Toutefois, à la fin de l'année 2018, selon un communiqué officiel du gouvernement, "le gain net de pouvoir d'achat sera de 1,45% pour tous les salariés, soit 260 euros par an pour un salarié au Smic".
Suggestions de contenus