Booster la recherche et développement

Aujourd'hui, 23 000 entreprises bénéficient du crédit d'impôt recherche. © Petr Kurgan / 123rf.com
La recherche et développement, nerf de la guerre dans la course à la compétitivité ? C'est en tout cas un axe prioritaire pour de nombreuses entreprises et que les gouvernements précédents ont souhaité encourager. La loi de finances de 1983 a ainsi créé un crédit d'impôt recherche (CIR) dans le but d'aider les entreprises à financer leur R&D. Pérennisée par la loi de finances de 2001 et renforcée en 2008, cette aide fiscale s'élève à 30% des dépenses de recherche d'une entreprise dans la limite de 100 millions d'euros par an – soit 30 millions d'euros de crédit d'impôt maximum – et tombe à 5% au-delà. Dans les départements d'Outre-mer, ce taux grimpe à 50%, toujours dans la limite de 100 millions de dépenses. Attention, tout le monde ne peut y prétendre et il faudra justifier cette demande de subvention pour l'obtenir.
Suggestions de contenus