Vendre en viager mais avec modération

Prenez garde à fixer une rente viagère équilibrée. Autrement, l'administration fiscale risque d'y voir une donation cachée et de vous sanctionner. ©  Cathy Yeulet /123RF
Voici une astuce à manipuler avec précaution. La vente en viager d'un bien immobilier à ses enfants ou tout autre membre de sa famille permet à l'acquéreur du logement de ne pas s’acquitter des frais de succession. Faites cependant très attention au montant de la rente viagère délivrée. S'il est trop faible, le fisc pourra aisément déceler dans cette opération une donation cachée et imposer un redressement fiscal. Il est recommandé de suivre les conseils de spécialistes du patrimoine pour ce genre d'opération.
Suggestions de contenus