VIDEO

Il existe 5 moyens pour ne pas payer la taxe foncière cette année, des millions de Français peuvent s'en servir

Alors que la taxe foncière augmente partout en France, certaines personnes vont pouvoir échapper à cet impôt local.

C'est le fléau de nombreux propriétaires en France. Chaque année plus de 33 millions de ménages doivent s'acquitter de la taxe foncière. Le montant de cet impôt local peut s'élever à plusieurs centaines d'euros et peut même, dans certains cas, grimper à plusieurs milliers d'euros. Si l'échéance du paiement est particulièrement redoutée par plus de 50% de la population, certaines personnes ont trouvé le moyen d'échapper à cette taxe.

Pour rappel, la taxe foncière est due par tous les propriétaires possédant au moins un bien immobilier. En clair, ceux qui détenaient au 1er janvier dernier une maison, un appartement, un terrain ou un local commercial devront s'acquitter de la taxe foncière cette année. Le règlement de cet impôt local constitue une préoccupation majeure pour les personnes redevables, notamment depuis que son montant a connu de fortes augmentations en 2023 et en 2024.

En effet, la valeur de la taxe foncière dépend de la qualité du bien immobilier: à savoir sa surface, les équipements qu'il contient, etc. Ainsi, une grande maison avec jardin et piscine sera naturellement plus taxée qu'une petite chambre de bonne en ville. De plus, le calcul de la taxe foncière dépend également de l'inflation. Si cette dernière augmente, les valeurs cadastrales aussi et, par extension, la taxe foncière bondit dans la foulée.

Résultat, en 2023, la taxe foncière a augmenté d'au moins 7,1% dans toutes les villes de France. Certaines communes ont même appliqué des taux supplémentaires, comme la loi les y autorise. Par exemple, à Paris, la hausse totale a atteint 59%. En 2024, une nouvelle augmentation d'environ 4% est prévue sur tout le territoire, correspondant à l'une des plus fortes hausses des 40 dernières années. Là encore, des villes comme Saint-Etienne ou Nice ont majoré la hausse de la taxe foncière.

Malgré ce contexte, certaines personnes peuvent échapper à la taxe foncière. Les propriétaires faisant construire leur logement sont exonérés de taxe foncière pendant deux ans. Ceux qui ajoutent une pièce à leur maison, une dépendance, un garage ou une piscine, profitent aussi d'une exonération de taxe foncière sur ces agrandissements, pendant deux ans. Les titulaires de l'ASPA (allocation de solidarité aux personnes âgées), de l'ASI (allocation supplémentaire d'invalidité) ou de l'ANAH sont aussi concernés par l'exonération, quel que soit le montant de leurs revenus.

Enfin, les personnes âgées de plus de 75 ans peuvent également être exonérées si leur revenu fiscal de référence 2023 ne dépasse pas certains plafonds. En 2024, le revenu fiscal ne doit pas excéder 12 455 euros pour la première part, plus 3 326 euros pour chaque demi-part supplémentaire. Ainsi, un couple de retraités sera exonéré si son revenu fiscal ne dépasse pas 19 107 euros.