Le cloud français de Microsoft est-il moins cher que ses concurrents ?

Le cloud français de Microsoft est-il moins cher que ses concurrents ? Le 14 mars, les datacenters Azure ouvraient dans l'Hexagone avec à la clé une politique tarifaire locale. Le JDN s'est penché sur le prix d'une instance milieu de gamme.

Le 14 mars dernier, Microsoft inaugurait officiellement ses datacenters français. La nouvelle infrastructure permet de bénéficier des deux principales offres cloud de l'éditeur : Azure et Office 365, sur une infrastructure localisée. Pour ce qui est du cloud Azure, le groupe américain a ouvert deux "régions" d'hébergement dans l'Hexagone : l'une située en Île-de-France (baptisée France Centre) avec trois data centers, l'autre à proximité de Marseille (France Sud) avec  un datacenter unique. "Cette seconde région a pour but de répondre aux besoins de reprise d'activité informatique en cas de sinistre", explique Bernard Ourghanlian, directeur technique et sécurité de Microsoft France.

A l'instar de son concurrent Amazon Web Services (AWS), Microsoft déploie une politique de prix spécifique à chacune des régions Azure. Quid de son positionnement en France face à la concurrence locale ? Nous avons choisi une instance Azure milieu de gamme (B8MS) et l'avons comparée à des machines virtuelles (VM) aux capacités approchantes proposées par les principaux clouds implantés dans l'Hexagone, y compris par AWS (voir le tableau ci-dessous). Résultat : le prix de cette VM sur la région France Centrale est pratiquement le même que celui de l'instance Amazon EC2 retenue. A la différence de Microsoft qui propose de régler en euros, notons cependant qu'AWS se limite à un pricing en dollars, ce qui rend son niveau de prix fluctuant en fonction de l'évolution du taux de change. Comme ailleurs, Microsoft s'aligne ainsi en grande partie sur les tarifs d'AWS.

Prix pratiqués en France par les principaux IaaS pour une instance Linux milieu de gamme (tarif HT par heure d'utilisation)
Cloud - instance (régions) CPU RAM (Go) GHz Stockage  Prix de l'instance Prix du trafic sortant (à prévoir en plus)
Azure - B8MS (France Centre) 8 32 2.4 (Intel Haswell E5-2673 v3) 64 Go de stockage SSD 0,356 € Jusqu'à 5 Go inclus, puis 0,074 € par Go, dégressif avec le volume
Azure - B8MS (France Sud) 8 32 2.4 (Intel Haswell E5-2673 v3) 64 Go de stockage SSD 0,463 € Jusqu'à 5 Go inclus, 0,074 € par Go, dégressif avec le volume
AWS - t2.2xlarge (France) 8 32  3,0 (Intel Xeon) Non-inclus : 0,0961 € (0,116 $) par Go SSD/mois 0,344 € (0,4224 $) 0,073 € (0,090 $) par Go,  dégressif avec le volume
IBM Cloud - B1.8x32x100 (France) 8 32 2,0  100 Go, SAN  inclus 0,447 € (0,549 $) Jusqu'à 250 Go inclus, puis 36,6 € (45 $) par To
Orange Cloudwatt - n2.cw.standard-8 (France) 8 32 3,6 (Intel Xeon) 50 Go SSD  inclus 0,9324 € Jusqu'à 2 To  inclus  (puis 0,014 € par Go)
Outscale - oc1.4xlarge (France) 6 24 Entre 2,0 et 2,6 (Intel) Non-inclus : 0,040 € par Go/mois 0,42 € 0,005 € par Go 
OVH Cloud - C2-30 (France) 8 30 3,1  200 Go SSD  inclus 0,35 € Inclus
Scaleway - Iliad (France) 10 60 2,20 (Intel Xeon) 700 Go SSD inclus 0,18 € Inclus

Très proche de celui d'OVH, le prix de l'instance B8MS sur France Central est inférieur aux tarifs des VM choisies pour IBM, Cloudwatt (Orange) et Outscale. Sur le papier, Scaleway (le cloud d'Iliad) reste toujours le moins cher. Pour la région France Sud d'Azure, force est de constater des tarifs affichés nettement plus élevés. Alors que l'instance B8MS coûte 0,356 euro par heure sur France Central, son prix passe à 0,463 euro sur France Sud. Globalement, les prix d'Azure en France se révèlent supérieurs à ceux des régions Azure d'Europe de l'Ouest (Amsterdam) et d'Europe du Nord (Dublin). Sur ces deux régions, l'offre B8MS se hisse respectivement à 0,328 et 0,307 euro de l'heure.

A la différence d'Azure, Office 365 ne fait pas l'objet d'une tarification particulière en fonction de la région géographique. Les prix pratiqués en France sont les mêmes que dans les autres régions d'hébergement d'Office 365 basées dans la zone euro. Contrairement à Azure, Office 365 fait l'objet d'une région unique dans l'Hexagone.

A lire aussi 

Annonces Google