Facebook F8 : ce qu'il faut attendre de la grand-messe de Facebook

Facebook F8 : ce qu'il faut attendre de la grand-messe de Facebook Comme chaque année, Facebook devrait profiter de sa conférence F8 pour réaliser plusieurs annonces clés. L'affaire Cambridge Analytica pourrait venir bousculer le programme.

Facebook F8 se tiendra cette année les 1er et 2 mai. Organisée au sein du McEnery Convention Center de San José en Californie, la conférence s'adresse en premier lieu aux développeurs.  Retransmise en ligne (voir sur le site de l'événement), elle devrait être l'occasion pour le groupe de réaliser comme à son habitude un certain nombre d'annonces clés autour de nouveaux produits et services.

Lors de sa conférence F8 2017,  Facebook avait notamment dévoilé de nouveaux modèles de caméra Surround 360. © Facebook

Lors de sa conférence F8 2017,  Facebook avait concentré sa communication sur la réalité virtuelle et augmentée.  Il avait notamment dévoilé Spaces, une déclinaison de son réseau social taillée pour ses casques Oculus Rift.  Mais également de nouveaux modèles de caméra Surround 360 conçus pour créer des vidéos de réalité virtuelle en 360° offrant à l'utilisateur la possibilité de se déplacer à l'intérieur.

Oculus Go commercialisé ?

Qu'en est-il des annonces envisagées par Facebook cette année ? Selon les informations du magazine Variety, le groupe de Mark Zuckerberg pourrait profiter de sa conférence pour donner le coup d'envoi de la commercialisation de l'Oculus Go.  Un nouveau modèle de casque Oculus qui se veut plus abordable. Tarifé environ 200 euros, contre 500 euros pour l'opus historique, il ne nécessitera pas de faire appel à un ordinateur pour fonctionner à la différence de modèle précédent. 

Les données privées à l'honneur

En revanche, Facebook aurait décidé de repousser la présentation de son enceinte connectée. Un produit qui, selon le site Cheddar, est en développement depuis plusieurs mois au sein de la R&D de l'entreprise américaine.  D'après l'agence Bloomberg, le report de cette annonce ferait suite à l'affaire Cambridge Analytica. Dessinée pour orchestrer les chats vidéo sur Facebook, l'enceinte serait équipée d'une fonction de reconnaissance faciale. Un mécanisme qui aurait pu être mal perçu dans le contexte juridique actuel du réseau social. D'où la décision prise selon Bloomberg.

A l'inverse, le groupe de Menlo Park pourrait être tenté de présenter des nouveautés centrées sur la sécurisation des informations personnelles, et pourquoi pas un cadre plus restrictif concernant la possibilité offerte aux applications tierces d'accéder aux données privées de ses utilisateurs.

Messenger et Workplace aussi au programme ?

L'événement de Facebook ne devrait pas pour autant se réduire à ces quelques annonces. Des évolutions dans d'autres domaines pourraient être aussi mises en avant. On peut par exemple anticiper la présentation de nouveautés axées sur la messagerie instantanée Messenger (notamment autour du développement de bots) et de Workplace, la déclinaison de Facebook pour le monde de l'entreprise.

A lire aussi 

Facebook

Annonces Google