Espionnage électronique : la NSA veut des "portes de devant"

Pour la NSA, il est nécessaire de pouvoir pénétrer les terminaux. Son directeur a détaillé une nouvelle solution.

Alors que les grands clouds, au premier rang desquels Google, Microsoft et Apple s'érigent contre le Patriot Act et la possibilité donnée aux autorités américaines d'accéder aux informations de leurs clients, Michael Rogers, le directeur de la NSA, a indiqué lors d'une conférence avoir une nouvelle solution à proposer.

L'information est rapportée par le Washington Post. Afin de permettre aux autorités américaines d'accéder aux données des utilisateurs sur leurs terminaux tout en assurant un bon niveau de sécurité aux appareils, Michael Rogers préconise le recours au partage des clés de chiffrement. Cette méthode permettrait ainsi d'empêcher à une personne seule, ou une agence seule, d'accéder aux données.

"Je ne veux pas de porte de derrière, mais plutôt des portes de devant, avec de multiples serrures", a notamment indiqué Michael Rogers. Il a exprimé cette idée à l'occasion d'un discours donné à l'Université de Princeton (lire l'article du Washington Post). 

Annonces Google