PRISM : Google booste le chiffrement sur son cloud

L'information est rapportée par le Washington Post. Le géant aurait relancé ses chantiers de R&D autour du chiffrement. Objectif : protéger l'information transitant entre ses data centers.

Suite à l'affaire PRISM, les géants du cloud américains relancent les uns après les autres leurs initiatives en matière de chiffrement de données. Un dispositif de protection que la NSA pourrait d'ailleurs percer, comme le montre les dernières révélations d'Edward Snowden. Que cela ne tienne. Le plus important est de rassurer.

La dernière information en date nous vient du Washington Post. Selon le quotidien américain, Google serait en train de renforcer un programme de R&D initié l'année dernière et concernant justement le chiffrement. Objectif du groupe : étendre la protection de ses services de cloud, et notamment assurer le cryptage des flux de données transitant entre ses data centers. Cette initiative ferait bel et bien suite à l'affaire PRISM.

Pour ce cas de figure, Google se limite pour l'heure à l'utilisation de Transport Layer Security (TLS). Un protocole qui crypte les messages transitant d'un compte Gmail à l'autre. L'objectif de Google serait dès lors de mettre en place des tunnels de chiffrement équivalents pour d'autres services présentant des informations transitant entre plusieurs de ses centres de données (Google Drive par exemple).

Cette nouvelle information fait suite à une première révélation faisant étant de nouveaux projets de R&D chez Google autour du chiffrement de données sur les serveurs.

Annonces Google