L'ancien président du directoire d'Atos Origin partirait sans primes

Le conseil de surveillance de la SSII Atos Origin a décidé de priver d'indemnités de départ Philippe Germond, l'ancien président du directoire. Cette décision fait suite aux dispositions du nouveau "code de bonne conduite" du Medef. Ce code de conduite implique le renoncement aux "parachutes dorés" sauf en cas de prise de contrôle de l'entreprise ou de changement de stratégie dans la société, évinçant le responsable. Philippe Germond aurait eu droit à 3,9 millions d'euros d'indemnités de départ.

SSII / Conseil de surveillance

Annonces Google