Succession à la tête d'IBM : qui est Virginia Rometty ?

Succession à la tête d'IBM : qui est Virginia Rometty ? Cette IBMer pur sucre est entrée chez Big Blue en tant qu'ingénieur. Après avoir occupé des fonctions clés dans les services, la stratégie, les ventes et le marketing, elle prend la relève de Samuel Palmisano en tant que P-DG le 1er janvier prochain.

Quelques semaines après HP, c'est au tour d'IBM d'annoncer un bouleversement à la tête de l'entreprise en nommant - une fois n'est pas coutume - une femme au poste de président-directeur général.

Virginia (Ginni) Rometty vient en effet d'être désignée par le conseil d'administration du groupe pour prendre les rênes d'IBM et succéder à Samuel Palmisano, en fonction à ce poste depuis 2002 et par ailleurs administrateur au conseil depuis 2003.

A l'inverse de Meg Whitman qui a passé toute sa carrière en dehors d'HP jusqu'à sa nomination, Virginia Rometty connaît elle très bien les rouages de l'entreprise qui l'a propulsée à sa tête.

Titulaire d'un Bachelor of Science en sciences de l'ingénierie et de l'électronique à la Northwestern University, Virginia Rometty est arrivée en 1981 chez IBM en tant qu'ingénieur.  

1028680
Virginia Rometty succède à Samuel J. Palmisano, à la présidence d'IBM depuis 2002. © Jon Iwata / IBM

Avant d'être nommée P-DG d'IBM, Virginia Rometty a occupé le poste de vice-présidente des ventes monde d'IBM et était auparavant responsable de la stratégie et du marketing de la branche d'activité IBM Global Services.

Un poste dans lequel elle a brillé en jouant un rôle central dans la réussite de l'intégration par IBM du poids-lourd du conseil PricewaterhouseCoopers racheté en 2002 pour 3,9 milliards de dollars. Car elle est parvenue, en tant que responsable de l'activité conseil d'IBM, à empêcher une fuite des cerveaux massive suite à ce rapprochement. Mais Virginia Rometty a également piloté la branche métier assurances et services financiers, en charge du marketing, des ventes et du conseil.

Virginia Rometty aura-t-elle les épaules suffisamment larges pour relever les nouveaux défis d'IBM ?

Le passage de relais entre Virginia Rometty et Samuel Palmisano, frappé par la limite d'âge des 60 ans fixée par le groupe mais qui conservera son poste d'administrateur après le 1er janvier 2012, s'effectue dans une année charnière pour IBM. Ce dernier étant sur le point de dépasser pour la première fois la barre des 100 milliards de dollars de chiffre d'affaires après avoir soufflé ses 100 ans en juin dernier.

Si le chiffre d'affaires trimestriel et le résultat net sont ressortis en progression sur le dernier trimestre, les analystes n'ont cependant pas manqué de s'inquiéter sur le ralentissement du carnet de commandes de son activité de services.

Sans compter le risque de voir le cours de l'action en bourse ralentir après avoir atteint des sommets et les nouveaux défis auxquels IBM est confronté, en particulier dans le Cloud. Où il espère dépasser le cap des 200 millions d'utilisateurs dès l'année prochaine et dégager 7 milliards de dollars de chiffres d'affaires à horizon 2015.

En termes de salaire, Virginia Rometty pourrait bien voir le sien décoller. Alors qu'il est de 630 000 dollars en 2010, on se demande toutefois s'il égalera les 1,8 million de dollars de son prédécesseur. A parité de fonction, tout porte à croire que oui, pour peu que la parité de sexe soit aussi respectée.

Annonces Google