Le ministère de la défense anglais attaqué par un virus

Depuis le 6 janvier, le ministère de la défense britannique subit les assauts d'un virus informatique qui s'est propagé sur ses postes. La messagerie électronique et l'accès Internet seraient particulièrement pénalisés par ce virus dont le nom n'a pas été communiqué afin de prévenir de nouvelles attaques. Les ordinateurs militaires dont ceux de la Royal Air Force et de la Royal Navy sont concernés. Les systèmes de guerre, sensibles donc, ne seraient eux pas affectés par le code malveillant. Pour circonscrire la propagation, un grand nombre de postes ont été déconnectés du réseau. Les experts en sécurité, sans confirmation par le ministère de la Défense, attribuent déjà l'infection au ver Conficker qui se propage actuellement sur les réseaux grâce à une faille dans Windows Service Server. Microsoft avait publié un correctif le 23 octobre dernier.

Annonces Google