Jacques Lafay (Steria) "Les projets d'extension RFID sont la preuve que le marché est mature"

Le Machine to Machine et la RFID se greffent de plus en plus aux flottes de véhicules pour optimiser le trafic. Un progrès qui passe toujours par un vrai travail de conduite du changement.

Les projets de communication machine-to-machine et de RFID se multiplient. Quelle est la tendance actuelle ?

Nous travaillons beaucoup sur les sujets de localisation de véhicule. Notre filiale de Singapour a équipé la flotte de taxis de la ville de capteurs qui permettent, via une communication machine to machine par boucle magnétique d'avoir des informations précises sur l'état du trafic.

Concrètement, les taxis insérés dans le trafic automobile remontent des informations sur sa vitesse ou encore son engorgement. Cela donne un système de capteur flottant, qui permet de réguler le trafic.

Pour ce qui est de la technologie RFID, utilisée pour une communication sur courte distance, nous avons un autre projet qui a été mis en place avec Aéroport De Paris L'idée est d'optimiser le service des taxis pour les voyageurs qui arrivent à l'aéroport de Roissy. 14 000 des 15 000 taxis parisiens sont équipés d'un badge RFID actif. Ce badge qui identifie le taxi lui permet d'entrer dans la base arrière des taxis, près du terminal T3.

"Mettre en adéquation les besoins des clients et l'offre de taxis"

A son départ de la base arrière, qui est en quelque sorte un stock, les taxis sont dirigés vers les terminaux de l'aéroport en fonction d'un modèle statistique. Cela permet de mettre en adéquation les besoins des clients et l'offre de taxis.

La réalisation de ce type de projets implique une forme d'acceptation de la part des utilisateurs. Comment se déroule cette étape ?

Evidemment, la conduite du changement est un grand sujet ! Si l'on prend le cas des taxis, qui sont par nature une profession d'indépendants, il a fallu réaliser avec eux un travail de préparation et de conviction important. De fait, dans ce type de projet, la partie technique est toujours maîtrisée sans problème. La conduite du changement en revanche est toujours le domaine le plus important sur lequel il faut travailler.

Mais il faut bien voir que pour les taxis eux même, l'optimisation du trafic avec les tags RFID leur permet de savoir à l'avance le temps d'attente dans la base arrière grâce à un panneau indicatif situé à l'entrée de l'aéroport. Et puis ce système a également permis de réduire en partie le nombre de taxis pirates.

Dans d'autres endroits, comme pour l'aéroport de Lyon où nous avons mis en place un système similaire, la Préfecture du Rhône a du mettre en place un décret pour faire avancer les choses, et tout devrait être opérationnel en juin prochain.

Vous semble-t-il que les clients où les entreprises qui pourraient être intéressés par des projets de ce type ont aujourd'hui une perception mature des projets RFID et M2M, ou bien qu'un travail d'évangélisation est encore à mener ?

Il y a désormais une vraie connaissance de la part des clients potentiels de ces technologies, mais il reste un big bang à faire dans de nombreux cas. Dans le cadre de la traçabilité des bagages d'aéroports par exemple, des systèmes de RFID passifs peuvent remplacer le système classique. Mais il faut alors une véritable coordination entre les aéroports.

Les compagnies aériennes qui investissent dans ces systèmes aujourd'hui ne sont pas assurées que tous les aéroports qu'elles desservent pourront mettre en place ce système. D'où un frein au développement de ce type de projets.

Mais ce que l'on constate surtout, et cela va dans le sens de la maturité du marché, c'est que des clients souhaitent utiliser le RFID pour des projets neufs, adaptés de projets déjà mis en place.

La mairie de Paris devrait poser bientôt une antenne RFID sur les bornes de taxi, qui va communiquer avec le tags qui équipe les voitures, pour vérifier qu'un taxi est bien disponible à chaque borne. Ce projet d'extension du système d'ADP est la preuve que le marché est mature.

 

Jacques Lafay est directeur du développement secteur transports chez Steria.

EFF / UX

Annonces Google