Google Chrome : plus de sécurité et de nouvelles API

En version beta, Chrome 4.1 introduit un dispositif de traduction automatique des pages Web. Le navigateur fait également l'objet de nouvelles interfaces  expérimentales pour faciliter la vie des développeurs.

Avec la version 4.1 de son navigateur Chrome (pour l'heure en beta), Google inaugure une fonction de traduction des pages Web, baptisée Google Translate. Autre nouveauté : l'ajout de dispositifs de contrôle de la sécurité très attendus, qui devaient être initialement au programme de la version 5 du navigateur.

Il s'agit notamment de la gestion du téléchargement des cookies (avec possibilité de les autoriser pour certains sites seulement), et du paramétrage de l'affichage des images et des pop-ups, ainsi que de l'exécution des codes JavaScript.

Mais, Google travaille déjà sur la version 5 de Chrome. Une mouture qui devrait étendre le navigateur à Mac OS et Linux. Car même si la beta de Chrome 4 existait pour les deux OS, la version finale se limitait à Windows. Avec Chrome 5, Google entend donc couvrir les trois principaux systèmes d'exploitation du marché.

Parallèlement, le groupe a annoncé deux nouvelles API expérimentales pour Chrome. La première permet d'accéder à l'historique de navigation, et d'en modifier les informations. La seconde donne aux développeurs un accès aux données techniques de Chrome (la mémoire utilisée par chaque onglet / processus ouvert par exemple). Cette interface pourrait ainsi constituer un premier pas vers un mécanisme de restauration des onglets de navigation.

"Cette API peut être utilisée comme outil de débogage et de diagnostique, en permettant de visualiser les onglets en difficulté", précise Google (dixit The Register). Les deux interfaces sont mises à disposition des développeurs au travers de la chaîne de Dev de Chrome.

En savoir plus : site du projet Google Chrome

Google / Systèmes d'exploitation