Spring 3.1: une couche d'abstraction de cache fait son apparition

Le framework de SpringSource fait l'objet d'une nouvelle version. La filiale de VMWare améliore notamment le support du MVC, ainsi que la gestion de la persistance.

Spring 3.1 est disponible en version finale. Plusieurs évolutions notables ont été apportées au framework Java : la prise en charge de Java 7 (avec JDBC 4.1 et ForkJoinPool), et des Servlets 3.0. Le support de l'API JPA (Java Persistence API) est amélioré. Un dispositif d'abstraction du cache fait aussi son apparition, avec à la clé une gestion d'annotations pour activer des fonctionnalités.

Plus largement, plusieurs outils d'abstraction d'environnement voient le jour. "L'idée est de pouvoir créer dynamiquement un contexte applicatif Spring spécifique à l'environnement de l'application", indique Céline Gilet de Netapsys. "En effet, certains éléments du contexte diffèrent en fonction de l'endroit où se trouve physiquement l'application (sur le poste d'un développeur, sur la plate-forme d'intégration de test, sur un Cloud...). En fonction de l'environnement cible (dev, test, prod), ce seront des ressources différentes qui seront utilisées." Objectif : réduire le nombre de fichiers de configuration, et ainsi faciliter leur gestion (lire la chronique de Céline Gilet : Spring 3.1 : ce que nous réserve la prochaine version).

Spring 3.1 optimise encore la couche MVC (Modèle-Vue-Contrôleur). Enfin, SpringSource a préparé l'intégration du framework de persistance d'objets en base relationnelle Hibernate 4.0 (qui sera intégré dès la sortie de sa version finale dans une édition intermédiaire Spring 3.1.1).

Java / Framework