Les VC investissent en masse dans les start-up de conversational commerce

En 2015, les financements de start-up mobiles de messageries e-commerce ont explosé. Ces applications sont très nombreuses en Asie mais commencent seulement à émerger en Europe.

Si le phénomène est encore très peu développé en Europe, l'utilisation des messageries mobiles en tant que plateformes d'e-commerce, baptisée conversational commerce, est devenue monnaie courante en Asie et commence à émerger en Amérique du nord (Lire : "ICYMI : découvrez le conversational commerce", du 19/01/16). Et les capitaux-risqueurs ne s'y trompent pas : les fonds investis dans les start-up du secteur ont explosé en 2015, comme le montre une étude menée par Tracxn. Plus de 80 millions de dollars ont été levés par les sociétés de conversational commerce dans le monde depuis 2010… Dont 68 millions en 2015 au cours de 68 opérations.

La plupart des levées sont des tours de table d'amorçage ou des séries A, signe que le marché est encore peu mature. Les fonds les plus actifs dans le secteur sont les américains Sequoia Capital (au capital des indiens Helpchat et GoodService, de l'américain Magic, du chinois Laiye) et 500 Startups (au capital de l'américain Pana spécialisé dans le secteur du voyage, de l'indonésien YesBoss et du malais Helpr Asia).

Le nombre de sociétés créées dans le secteur explose également : 9 en 2013, 42 en 2014 et 129 en 2015.

Le marché se divise en plusieurs segments, mais les start-up horizontales qui permettent de commander n'importe quel produit à la demande sont celles qui recueillent le plus de financements (63 millions de dollars en 2015). Avec l'américain Magic, par exemple, l'utilisateur envoie simplement sa demande par SMS puis on lui propose une offre qu'il n'a plus qu'à valider. De plus en plus, les collaborateurs qui répondent aux requêtes des clients seront remplacés par des technologies d'intelligence artificielle, quel que soit le segment.

En Europe, même si le marché est très peu mature, quelques start-up se positionnent sur le créneau. Au Royaume-Uni surtout : Just Text Tom, Awesome, Ask Genie, ConciergeSMS, Converse (services de conciergerie par SMS), Hero Messenger, Chatify (applications qui permettent de contacter les commerçants locaux), Dispatch (application de recommandation et achat avec un conseiller)… En France, les services de conciergeries HelloJeffrey et Clac Des Doigts ont été lancés respectivement en 2014 et 2015 et HiJames propose un assistant pour planifier son voyage depuis 2012. Jam, qui propose un service de conciergerie par SMS aux étudiants, vient de boucler une levée d'un million d'euros. On peut aussi citer les allemands Jame Bitte, Sixtyone minutes, ChatShopper, Mission Control et Comtravo ou encore le hongrois CrowdButler.

Autour du même sujet