Au NRF Big Show, analytics et IA en force, robots et chatbots en approche

Au NRF Big Show, analytics et IA en force, robots et chatbots en approche Les distributeurs de la planète sont depuis hier rassemblés à New York pour le plus gros événement mondial consacré à l'innovation dans le retail. Reportage.

Il est 8 heures en ce dimanche ensoleillé et une foule nombreuse a bravé l'hiver newyorkais pour se rendre au Javits Center où débute la grand-messe mondiale du commerce : le Retail's Big Show, organisé par la National Retail Federation (NRF). Ces bataillons entiers de professionnels de la distribution remplissent d'abord une "salle" de conférence de 5 000 places, dont on peine à voir le bout.

Réalité augmentée et virtuelle ? 11 exposants. Robots ? 6 exposants. Chatbots ? 4 exposants. Pas encore l'explosion, donc

Les présidents de Walmart, Macy's et Ashley Stewart lancent les débats. Comment le secteur, qui emploie quasiment un Américain sur quatre, doit-il former, attirer et retenir les talents, pour absorber aussi bien sa croissance que sa transformation technologique ? Pendant une heure, Terry Lundgren (Macy's) et Greg Foran (Walmart) éludent pudiquement les milliers de suppressions de postes à l'œuvre dans leurs réseaux de distribution (17 000 pour le premier, 7 000 pour le second). James Rhee, président exécutif d'Ashley Stewart, est sans doute le mieux placé pour livrer sa recette. "On acquiert et retient ces talents de la même façon que des clients : par les valeurs. Insuffler ces valeurs jour après jour dans l'organisation est même devenu ce qui m'occupe le plus", remarque-t-il.

Vont pendant trois jours leur succéder des dizaines d'intervenants prestigieux, patrons du retail et de prestataires technologiques, incontournables et nouvelles étoiles montantes. Car si la convention met en scène depuis plus de cent ans ce que les Etats-Unis font de mieux en matière de retail, l'innovation du secteur est aujourd'hui entièrement infusée de digital. Et comme la grande force des enseignes US est d'être accros au test&learn, les 580 exposants s'en donnent à cœur joie pour démontrer la pertinence et l'efficacité de leurs solutions aux 43 000 visiteurs de cette édition, venus de 95 pays.

Au NRF Big Show, le gigantisme est de mise. © F.Fauconnier / JDN

L'occasion d'ailleurs de vérifier où en sont les technologies annoncées comme les prochaines révolutions du retail. Réalité augmentée et virtuelle ? 11 exposants. Robots ? 6 exposants. Chatbots ? 4 exposants. Pas encore l'explosion, donc, même si ces sociétés sont les stars de l'innovation lab. On y voit par exemple le français Augment, qui affiche 200 clients de secteurs variés dans 36 pays, démontrer les applications de sa plateforme de diffusion de produits en réalité augmentée pour les canaux mobiles et e-commerce des retailers. "Notre solution sert aussi d'outil d'aide à la vente pour les commerciaux, qui peuvent par exemple simuler en taille réelle ce que donnerait un frigo Coca Cola dans un espace de vente, comparer différents modèles ou les remplir avec d'autres boissons" explique Sébastien Clément, enterprise executive North America.

Chez Augment, sur la tablette du commercial, s'affiche en surimpression le frigo Coca Cola. © F.Fauconnier / JDN

Quant aux tendances de fond qui émanent des 20 500 mètres carrés du NRF Big Show, elles sont sans doute à chercher du côté de l'analytics, avec 50 exposants, des solutions d'encaissement mobile avec 37 exposants, de la RFID avec 20 exposants, et bien sûr de l'intelligence artificielle et du machine learning, qui sous-tendent un nombre incalculable de solutions dans des domaines variés : personnalisation, recommandation, bots, supply chain, UX, merchandising, prévision des ventes...

La French Tech, rentrée toute auréolée du CES, est également présente à New York grâce au stand tenu par Business France. Parmi les Frenchies qui ont fait le voyage : Alkemics (plateforme de partage de données produits entre les marques et les distributeurs), Content Square (solution d'analyse de l'expérience utilisateur en ligne) et Vekia (solution big data d'optimisation de l'approvisionnement des magasins). Trois pépites aux offres parfaitement alignées sur les besoins des retailers, qui profitent du NRF Big Show pour se faire connaître du marché américain.

Mirakl aussi est sur le stand de la French Tech. © F.Fauconnier / JDN

La richesse de la convention tient évidemment à cet étalage exhaustif des solutions technologiques et des services mis à la disposition des distributeurs. Mais pas moins de 120 conférences permettent également aux visiteurs de bénéficier des retours d'expérience des enseignes les plus avancées et de trouver l'inspiration parmi les projets les plus avant-gardistes. Parmi les incontournables de la première journée, une session présentant les boutiques de ColorJar, Thursday Finest, Claire, Modabox et Obsess, cinq start-up qui révolutionnent la distribution physique chacune à leur façon.

Pour Uber, Point93 et Orchard Mile, la data va progressivement se substituer aux promotions comme levier numéro 1 des retailers

Et le clou de l'après-midi, une table-ronde avec Uber, Point93 et Orchard Mile, dont les représentants expliquent que la data va progressivement se substituer aux promotions comme levier numéro 1 des retailers. Comment ? En personnalisant l'expérience des utilisateurs de façon à optimiser la stratégie de revenus, à améliorer les décisions de merchandising et à accroître la fidélité.

17 heures, les hordes se dirigent vers la sortie l'esprit repu de nouvelles idées. Une centaine de patrons français de l'e-commerce prennent le chemin du consulat, en bordure de Central Park, pour assister à la NRFrench Party de Business France et XRC Labs. Lundi matin, rendez-vous au Javits avec la tête d'affiche 2017 : l'icône des entrepreneurs Richard Branson. A l'heure de la réinvention permanente, le fondateur de Virgin, qui a créé son empire à coups de disruptions dont EMI et British Airways se souviennent encore, expliquera comment bâtir un engagement durable des consommateurs pour une marque.

Et aussi

Retail