Quel avenir pour la délégation e-commerce ? Les acteurs : les agences françaises

Un certain nombre d'agences de délégation e-commerce ont également vu le jour en France, plus récemment. Inspirational Stores, créé en 2007 par Michel de Guilhermier et Martin Genot, a définitivement interrompu son activité de délégation en 2010 malgré 11 millions d'euros levés dans l'intervalle et un partenariat avec GSI. Les contrats furent débouclés les uns après les autres pour un arrêt total de cette activité dès mi-2009.

Son principal concurrent à l'époque, MixCommerce, créé en 2007 également, par Philippe Rodriguez, et ayant levé un total de 15 millions d'euros, a opéré jusqu'à une quinzaine de sites marchands de marques, avant d'être revendu en 2012 à La Poste, qui continue à opérer certains clients mais a entrepris d'intégrer cette offre à la sienne. MixCommerce a en outre renoncé au modèle de rémunération classique des agences de délégation, en pourcentage des ventes, pour fonctionner au forfait.

Deux exemples qui démontrent combien il est difficile de trouver la rentabilité dans la délégation e-commerce, comme en témoigne également la tentative avortée de Vente-privee.com en la matière. Sa Digital Commerce Factory a vécu moins d'un an. Autre illustration, la liquidation judiciaire d'une autre agence de délégation, e-Stories, en octobre 2012, deux ans après son lancement.

Quelques réussites

D'autres agences de délégation survivent cependant et s'en sortent parfois même très bien. Créée en 2000 par Bertrand Fredenucci et Dimitri Dewavrin et employant 150 salariés, l'agence Web Baobaz se diversifie depuis quatre ans en offrant des prestations de délégation. Fondée en 2008 par Yann Rivoallan, Candice Delorme et David Sobel, The Other Store compte aujourd'hui 42 collaborateurs et a réalisé 10 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2012, en restant concentré sur la délégation pour les marques de mode à forte notoriété.

Autre produit du millésime 2008, fondé par Christophe Davy, Arnold Pouteau et Antoine d'Arifat, Brand Online Commerce a été lancé simultanément à Paris et New York pour cibler principalement les marques de cosmétiques haut de gamme. Soutenu par BNP Paribas Private Equity (à hauteur de 600 000 euros en juin 2010) et Sigma Gestion (1,2 million d'euros en mars 2012), Brand Online Commerce compte 10 marques dans son portefeuille, vise l'équilibre cette année et une croissance 2013 de 50%. Egalement membre de la promotion 2008, créé par Olivier Hudry et Nicolas Anache, Onibi opère l'e-commerce de 15 marques et dispose du soutien de BNP Paribas Développement.

Il existe en outre des sociétés qui proposent depuis des années des services très proches de la délégation et qui se portent tout à fait bien, notamment dans la région Nord. C'est ainsi le cas de l'offre Neeetcommerce de Solucia, ainsi que de prestataires plus petits comme eCommerce4u ou Deleganet.

Logistique