1000Mercis s'offre une agence de marketing mobile

Le groupe de marketing interactif vient d'acquérir l'agence française Ocito pour 3,7 millions d'euros. 1000Mercis veut développer une offre de services associant Web et mobile afin de séduire les annonceurs.

1000Mercis mise sur le mobile. Le groupe de marketing interactif vient d'annoncer l'acquisition de la totalité du capital d'Ocito, une société française spécialisée dans le marketing mobile . Le montant de l'opération s'élève à 3,7 millions d'euros, assorti d'un complément indexé sur les résultats 2008, 2009 et 2010 de l'entreprise. La transaction est intégralement payée en numéraire.

 

Avec l'acquisition d'Ocito, 1000Mercis ne fait pas exactement son entrée sur le marché du marketing mobile, mais renforce son positionnement sur ce média. Le groupe dispose déjà d'une offre de conquête ciblée par SMS. "Ocito dispose d'un savoir-faire largement supérieur au nôtre dans le mobile", nuance cependant Yseulys Costes, co-fondatrice et président directeur général de 1000Mercis.

 

Créée en 2002, Ocito emploie une quinzaine de personnes. Son fondateur et directeur général, Benoît Corbin, restera aux commandes de l'entité qui conservera son nom. Depuis sa création, elle a su convaincre plus de 200 clients, parmi lesquels Yves Rocher (lire Le marketing mobile, nouveau média chez Yves Rocher, du 28/03/08), la SNCF, Mappy, le Crédit Agricole ou Radio France.

 

En 2007, Ocito a réalisé un chiffre d'affaires de 4,9 millions d'euros en progression de 73 % sur un an. Son résultat d'exploitation s'élève à 0,6 million d'euros. A titre de comparaison, 1000Mercis a publié un chiffre d'affaires de 13,7 millions d'euros pour son exercice 2007, en progression de 40 %. Le résultat net du groupe s'élève à 5,3 millions d'euros (+ 56 %).

 

Le rachat d'Ocito répond à la stratégie de croissance du groupe, dont le développement de nouvelles offres fait partie des trois axes prioritaires. 1000Mercis veut notamment proposer une offre conjointe Web et mobile, permettant aux annonceurs d'optimiser leurs actions de conquête et de fidélisation. "Nous pensons qu'offrir une possibilité de rebond entre les canaux Web et mobile a du sens, car le mélange de ces deux types d'écrans devient nécessaire pour convaincre les annonceurs", indique Yseulys Costes.

 

Reste que l'explosion du marketing mobile, longtemps annoncée, tarde encore à venir. Yseulys Costes se veut cependant confiante. "Même s'il n'existe pas encore beaucoup d'espaces d'expression sur ce média, le marketing mobile est clairement un marché en croissance, affirme la co-fondatrice de 1000Mercis. Il croîtra si nous sommes capables d'apporter de la valeur aux annonceurs. Nous pensons qu'il est important de précéder ce phénomène qui s'amorce à peine."

 

Ce rachat constitue par ailleurs la première acquisition du groupe en huit années d'existence, qui s'était jusqu'à présent contenté de croissance organique. Depuis son introduction sur Alternext en février 2006, le groupe a étudié différentes opportunités d'acquisitions pour accélérer sa croissance, sans procéder à un seul rachat avant Ocito.

 

Yseulys Costes précise d'ailleurs que 1000Mercis "continuera à regarder des dossiers" d'acquisition. En dehors d'un élargissement de son offre, le groupe se fixe également comme objectifs la conquête de clients dans de nouveaux secteurs d'activité comme le luxe ou l'énergie, et le développement de ses activités à l'international (le groupe dispose déjà de bureaux à Londres et Barcelone). L'acquisition d'Ocito pourrait donc ne pas être la dernière.

Marketing mobile / 1000mercis