Quels sont les projets connus de Google X ?

Google Glass, Google cars, Project Loon... Voici les projets connus sur lesquels travaille le laboratoire Google X, ainsi que ceux de l'autre centre de recherches du géant, Google ATAP.

Si le laboratoire Google X conserve jalousement le secret sur la plupart des innovations de rupture élaborées dans ses locaux, dans la région de San Francisco, certaines ont été annoncées officiellement et d’autres ont fuité suite à l’indiscrétion de salariés. Sergey Brin, cofondateur, définit la stratégie de Google X tandis que le scientifique et entrepreneur Astro Teller en dirige les activités. Voici les projets connus à ce jour :

  • Google Glass

Les Google Glass représentent l’œuvre emblématique de Google X… Mais pas son plus grand succès. Le projet de paires de lunettes dotées de réalité augmentée, qui devait être commercialisé pour le grand public, semble au point mort. Si Google assure ne pas avoir abandonné le projet, la société a annoncé la suspension de la production et de la vente des Google Glass en janvier 2015. En cause : des polémiques sur le respect de la vie privée et la crainte que l’adoption de masse ne s’avère compliquée devant les réactions plus que mitigées du grand public. Selon plusieurs sources, pourtant, Google serait déjà en train de plancher sur la deuxième version des Google Glass. Le projet aurait rejoint le giron de la branche "maison connectée" de Google, sous la direction du fondateur de Nest Tony Fadell.

  • Voitures autonomes

Les Google Cars sont également l’un des projets phares de Google X et l’un des premiers sur lequel le laboratoire a travaillé. Le mois dernier, Google a annoncé le début des tests de sa voiture autonome sur les routes de Mountain View, près de son siège  Objectif : investir le marché dès que possible et généraliser l’usage de ces citadines sans chauffeurs.  

  • Google Loon

Google a révélé en 2014 travailler sur un "Project Loon" : des ballons de quinze mètres de diamètre volant à une vingtaine de kilomètres d’altitude. Objectif : offrir une connexion de débit équivalent à la 3G sur un rayon de 40 kilomètres. Les ballons ont été testés en Nouvelle-Zélande en 2013, puis également en Californie et au Brésil (Lire : "Comment Google et Facebook veulent connecter le monde", du 11/06/14).

Loon, le ballon de Google testé en Nouvelle-Zélande. © Google

  • Lentilles connectées

Google X a également annoncé en janvier 2014 travailler sur des lentilles intelligentes pour les diabétiques, qui permettent de mesurer le taux de glucose dans les larmes à l’aide d’un capteur minuscule. Google discute avec la FDA, l’agence américaine des médicaments, afin d’homologuer le projet une fois finalisé.

  • Project Wing

Amazon n’est pas le seul à expérimenter la livraison par drones. C’est aussi l’une des préoccupations de Google X. Des tests ont eu lieu en Australie, où un fermier a reçu une livraison d’eau et de médicaments. Le premier prototype, trop difficilement contrôlable, va être remplacé par une nouvelle version.

  • Lift Labs

La start-up Lift Labs a été rachetée par Google en septembre 2014 et est passée sous le giron de Google X. Elle est à l’origine de couverts destinés aux personnes souffrant de tremblements, principalement les malades atteints de Parkinson. La cuillère ou fourchette détecte les tremblements et les compensent par des mouvements contraires pour permettre à la personne de manger correctement. Les couverts sont en vente sur le site de Lift Labs.

  • Makani Power

En 2013, Google X a racheté Makani Power, société développant des drones équipés de turbines qui produisent de l’électricité grâce au vent.

  • Un bracelet qui s’attaque au cancer

En mars dernier, Google a publié une demande de brevet auprès de la World Intellectual Property Organization pour développer un dispositif permettant de cibler, marquer et détruire les cellules cancéreuses dans le système sanguin via un appareil connecté comme un bracelet. Parmi les techniques envisagées : radiofréquences, champs magnétiques, pulsations acoustiques ou infrarouges. (Lire : "Voici pourquoi Google fabrique de la peau humaine", du 12/03/15). 

D’autres projets ont été envisagés par Google puis abandonnés car impossibles : un ascenseur pour aller dans l’espace, un hoverboard (trop cher), un jetpack (trop gourmand en énergie)… Et même un projet de téléportation ! On peut aussi mentionner le projet Calico, qui  n’est pas rattaché à Google X –Calico est une société indépendante créée par Google- mais dont le travail n’est pas tout à fait étranger. La société adresse en effet les défis de la vieillesse et de ses maladies. Objectif : allonger encore et encore l’espérance de vie.

Mais aussi... Google Advanced Technology and Projects (Google ATAP)

Fondée par Regina Dugan, ex-directrice de la branche de recherche du ministère de la Défense américain (DoD), la section baptisée Advanced Technology and Projects (ATAP) faisait à l'origine partie de Motorola, racheté par Google en 2011. Quand Motorola a été revendu à Lenovo, en 2014, Google a conservé le groupe ATAP et l'a placé dans sa division Android. "We like epic shit". Telle est la description que se donne Google ATAP. Le laboratoire développe des technologies disruptives diverses et travaille continuellement sur une douzaine de projets. Les chercheurs ont deux ans pour travailler sur leur idée avant qu'elle ne soit réévaluée. Voici les principaux projets connus de Google ATAP.

  • Project Tango

La tablette Tango permet à l'utilisateur de reproduire son environnement en 3D grâce à de nombreux capteurs. Elle peut par exemple réaliser une carte de l'endroit où se promène son propriétaire.

  • Project Ara

Google commercialisera en fin d'année à Porto Rico son smartphone modulaire baptisé Project Ara : l'utilisateur pourra choisir les composants du mobile et en changer facilement les pièces de son choix par la suite.

Le prototype Spiral 2 du Project Ara. © Google

  • Project Jacquiard

Le "Project Jacquiard" met au point des composants destinés à pouvoir connecter n'importe quel textile, prévoyant ainsi de grandes avancées sur le marché des wearables et des vêtements connectés.

  • Project Vault

Vault est un mini-ordinateur intégré à une carte SD, destiné à créer un système absolument sécurisé qui fonctionne en parallèle sur les smartphones et tablettes. Les communications sont alors cryptées.

  • Project Soli

Soli est une puce qui reconnaît les mouvements et permet d'utiliser ses mains et ses doigts pour interagir avec ses appareils, comme dans les films futuristes.

Google / Google Glass