La location de voitures cherche encore son modèle sur le Web Une bataille serrée pour se faire connaître sur la Toile

Internet représente deux choses pour les loueurs de voitures : une source d'information pour leurs clients et un canal de réservations. "C'est une véritable vitrine pour la marque, même si les gens vont ensuite réserver en agence ou par téléphone", insiste Laurent Salanié, chez Avis France.

 

Avis France capte 70 % de parts de voix sur Internet en matière de display, selon Secodip. Ce qui expliquerait que peu de concurrents aient emprunté la même voie. Les loueurs de véhicules affectionnent tout particulièrement l'achat de mots-clés pour se faire connaître sur le Web.

 

Et Geoffroy Dickson observe qu'étrangement la concurrence se fait de plus en plus vive en matière d'achat de mots-clés. "Pour cet hiver, la tendance générale est à la hausse des investissements en search engine marketing alors que Google se fait de plus en plus cher et que le secteur en France connaît plutôt son pic d'activité en été." Pour lui il devient ainsi de plus en plus difficile d'obtenir les premières places dans les résultats de recherche du moteuren ne travaillant que le référencement naturel. Et les investissements nécessaires en SEM sont trop gourmands dans la durée pour permettre à de nouveaux entrants de se frayer un chemin vers le haut de la liste.

 

Levier non des moindres, les acteurs du marché tissent aussi des réseaux de partenariats qui leur permettent de diffuser leurs offres au-delà de leurs sites. Mais il ne s'agit pas d'affiliation comme le précise Laurent Salanié, chez Avis France, car le dispositif est trop coûteux en regard de la qualification de l'audience qu'il fournit. "Nous préférons multiplier les micro-sites encapsulés sur ceux de partenaires comme c'est le cas pour Avis sur les sites de Voyages-sncf.com, le site de British Airways ou encore Fnac.com." De son côté, Auto Escape est par exemple partenaire du Guide du Routard en print et Web. Autre solution : être référencé par les comparateurs en ligne.

CANAL + / British Airways