L’efficacité énergétique : levier de croissance pour les villes de demain

Les villes d’aujourd’hui connaissent une expansion sans précédent : plus de 50 % de la population mondiale vit actuellement en ville et ce chiffre devrait atteindre 70 % d’ici à 2050.

Les collectivités locales s’efforcent de rendre les villes plus vivables alors que les ressources sont de plus en plus restreintes. Il leur faut trouver des moyens pour gagner en efficacité afin de pouvoir financer leurs projets prioritaires.
Les villes d’aujourd’hui connaissent une expansion sans précédent : plus de 50 % de la population mondiale vit actuellement en ville et ce chiffre devrait atteindre 70 % d’ici à 2050 (1). Les collectivités locales s’efforcent de rendre les villes plus vivables alors que les ressources sont de plus en plus restreintes. Il leur faut trouver des moyens pour gagner en efficacité afin de pouvoir financer leurs projets prioritaires.
Si l’on regarde cette problématique sous l’angle du développement durable, il est impossible de passer outre les deux C : le climat et le carbone. Mais pour stimuler la croissance économique, préoccupation n°1 des États et des municipalités dans la conjoncture actuelle, aux 2 C nous pouvons substituer deux E, à savoir l’Efficacité Energétique. Nous ne doutons pas de la nécessité de tenir les objectifs liés au changement climatique et à la réduction des émissions de gaz carbonique, mais la prospérité de nos villes ne peut attendre plusieurs années encore qu’un traité contraignant soit ratifié à l’échelle internationale, qui ne serait de toute façon pas mis en application avant 2020.
Les répercussions économiques positives d’une politique d’efficacité énergétique plus ambitieuse pourraient être plus importantes encore, comme nous l’apprend un rapport d’Ecofys, qui s’intitule « The Benefits of Energy Efficiency – Why Wait? ». L’étude de ce cabinet de consulting énergétique révèle qu’une meilleure efficacité énergétique pourrait permettre d’économiser près de 1 200 milliards d’euros sur les factures de consommation d’énergie d’ici à 2030 et entre 1 000 et 1 900 milliards d’euros d’investissements dans l’infrastructure énergétique publique d’ici à 2030. Une meilleure efficacité énergétique peut également avoir  des effets directs et indirects sur l’emploi : selon l’étude 6 millions d’emplois pourraient ainsi être créés d’ici à 2030.
Toujours selon le rapport, les progrès d’efficacité énergétique permettent également d’éviter de futures émissions de gaz à effet de serre, 5 milliards de tonnes de CO2 d’ici à 2020, soit plus d’un tiers de l’écart estimé.
La facture d’éclairage des rues, parcs, écoles et services administratifs des villes constitue 50 % des dépenses d’énergie d’une  municipalité. Le passage à l’éclairage LED peut générer 40 % d’économies d’énergie en moyenne, jusqu’à 80 % pour certains projets. Ce choix pourrait annuler la nécessité de 640 centrales électriques de taille moyenne et permettre de réaliser quelque 130 milliards d’euros d’économies3. L’éclairage LED permettrait également aux communes d’améliorer la sécurité des villes. Une étude réalisée par The Climate Group (2) dans 12 villes à travers le monde indique en effet que la majorité des citoyens se sentent plus en sécurité dans les villes à éclairage LED. 90 % des personnes interrogées seraient ainsi favorables à la transition vers l’éclairage LED des villes.

Nous savons d’ores et déjà que la part de la population mondiale installée dans les villes augmentera, principalement dans les pays en voie de développement. Les villes concernées auront tout intérêt à opter pour des solutions innovantes autonomes zéro énergie, de type LED solaire, plutôt que d’investir massivement dans un réseau câblé sous-terrain. De nouvelles infrastructures urbaines vont devoir être inventées pour accueillir les 3 milliards de personnes supplémentaires que comptera la Terre en 2050; dans ce contexte, la technologie LED solaire s’avère particulièrement attractive pour ces villes à court d’énergie contraintes d’absorber une urbanisation galopante et qui aspirent à se développer intelligemment et durablement.
La mise en place d’un éclairage plus économe, accompagnée par la promotion de comportements plus écoresponsables, permettrait aux autorités de réaliser d’importantes économies, de gagner en compétitivité et de réduire considérablement leurs émissions de gaz à effet de serre.
Faisons en sorte que l’efficacité énergétique soit un moteur de croissance économique et un élément central du bouquet énergétique de demain, pour préserver nos ressources et faire de nos villes des lieux de vie agréables.

Sources
(1) Révision 2009 des perspectives de l’urbanisation mondiale (Nations unies, 2009)
(2) Lighting the Clean Revolution: the rise of LEDs and what it means for Cities (Climate Group, 2012)

Développement durable / Avancement