Confessions d'un banquier pourri : extraits Nicolas Sarkozy félicité par les banquiers ?

Nicolas Sarkozy a souvent été décrit comme un proche des grands patrons, la plupart rencontrés alors qu'il officiait à la mairie de Neuilly. Invité à l'Elysée pour la remise de la légion d'honneur d'un dirigeant de banque, le narrateur décrit d'une plume acerbe la cérémonie : "Ce n'était pas la fête à Neuneu ni la fête des Loges, mais bien celle des abrutis de l'inspection des finances qui venaient célébrer ensemble leur trente milliards... de pertes !" Tous rient aux plaisanteries du président Sarkozy, non sans arrière-pensée.

Antoine Bernheim, président de Generali et patriarche respecté du capitalisme français, s'adresse à Nicolas Sarkozy : "Tu es le meilleur, [...] tu as dépassé toutes nos espérances". Une façon de le féliciter et de l'encourager pour ses réformes. Les banquiers avait "enfin à L'Elysée un homme à eux qui allait défendre leurs intérêts, protéger leur fortune, réformer l'ISF, subventionner leurs groupes"

Sondage

Nicolas Sarkozy félicité par les banquiers pour sa politique selon le livre les "Confessions d'un banquier pourri", vous y croyez ?

Tous les sondages

ISF / Capitalisme