L'évolution des effectifs dans la fonction publique

Alors que la fonction publique a connu une progression de ses effectifs jusqu'en 2002, la tendance est maintenant à la décrue

Alors que la fonction publique a connu une progression de ses effectifs jusqu'en 2002, la tendance est à la décrue depuis le deuxième mandat de Jacques Chirac. Nicolas Sarkozy avait préconisé "le non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite" lors de sa campagne, mais l'Elysée avait finalement retenu le chiffre d'un sur trois dans son budget 2008 (soit 22.921 suppressions de postes).

Mais avec le dérapage du déficit public 2007, c'est finalement bien la moitié des départs à la retraite qui ne seront pas remplacés, soit environ 35.000 fonctionnaires. Seule l'Education nationale ne sera pas touchée par cette règle, bien que 11.200 postes ne seront pas remplacés.

Ce plan devrait permettre de dégager 900 millions d'euros en année pleine, soit à peine de quoi couvrir le surcoût annuel de la rémunération des fonctionnaires, hors pensions de retraites.

Autour du même sujet