Quel pays taxe le plus le travail ? Le capital ? Les biens ? L'énergie ?

Les niveaux de taxes en Europe En quatre cartes, visualisez les taux d'imposition de chaque pays européen.

"L'Europe reste une zone de forte taxation dans le monde", affirme Eurostat dans son dernier rapport 2014 sur les taxes en Europe, avec un certain sens de l'euphémisme : les taxes et impôts représentent 39,4% du PIB européen, 15 points de plus que les Etats-Unis et 10 points de plus que le Japon. En examinant les différents taux selon les pays, on peut toutefois s'apercevoir de grandes disparités... L'harmonisation fiscale n'est décidément pas pour demain.

La taxation du travail en Europe

Les taxes sur le travail culminent à un taux de 42,8% en Italie et en Belgique, alors qu'elles ne dépassent pas 23,3% à Malte. On ne s'étonnera donc pas que le coût de la main d'œuvre soit nettement moins élevé dans ce pays (outre les différences de niveaux de salaires nets. Voir aussi : le niveau du Smic dans les pays européens). En moyenne, deux tiers de ces taxes sont des contributions sociales (cotisations patronales et salariale de retraite, chômage...), le tiers restant représentant l'impôt sur le revenu.

La taxation de la consommation en Europe

Concernant les taxes sur la consommation (essentiellement la TVA, mais aussi les taxes sur l'alcool, le tabac ou le carburant par exemple), la France se situe en-dessous de la moyenne européenne (de 22%), avec un taux moyen de 19,8%. De quoi alimenter les arguments de ceux qui prônent un transfert des taxes qui pèsent sur le travail vers la TVA. Le champion européen dans le domaine est le Danemark, qui taxe à 30,9% les biens et services consommés.

La taxation du capital en Europe

Les taxes sur le capital ont connu une forte baisse en Europe depuis 20 ans : le taux moyen est passé de 35% en 1995 à 22,9% en 2014. Ces taxes (qui incluent notamment tous les impôts sur les entreprises, les taxes sur les dividendes, l'immobilier...) affichent cependant des différences considérables selon les Etats membres. La France est championne d'Europe, avec un taux de 46,9%, pratiquement deux fois supérieur à la moyenne.

La taxation de l'énergie en Europe

La part des taxes sur l'énergie (taxes sur le carburant, sur l'électricité, les produits énergétiques, les transports...) dans le PIB n'a cessé de baisser depuis 2002. Et les taux sont loin d'être harmonisés au niveau européen. Une tonne équivalent pétrole est six fois moins taxée en Slovaquie qu'au Danemark ! La France, qui a récemment renoncé à son "écotaxe", affiche un prix dans la moyenne.

 

 

Finances publiques / Politique économique