Gérer un collaborateur en difficultés Une prise de contact très factuelle

préparez votre prise de contact.
Préparez votre prise de contact. © Auremar / Fotolia

La prise de contact avec le collaborateur en difficultés doit nécessairement être préparée à l'aide d'une analyse approfondie de la situation. Concrètement, il s'agit de se demander ce que l'on reproche à la personne, quelles conséquences son comportement a pu avoir. "L'objectif est de faire constater au collaborateur les problèmes qu'il pose à l'entreprise ou aux collègues en s'appuyant sur des faits précis", explique Patrick de Dompsure. "Il ne s'agit en aucun cas de porter un jugement de valeur".

"Le collaborateur doit constater les problèmes qu'il pose."

Si l'un de vos collaborateurs arrive fréquemment en retard, convoquez-le en tête-à-tête. Ne lui dites en aucun cas de but en blanc que son comportement est inadmissible. Citez-lui plutôt les  occasions où de tels retards ont concrètement porté préjudice à l'entreprise par une perte de productivité ou de crédibilité auprès d'un client.

"Il faut savoir que plus les gens sont diplômés et moins ils savent demander de l'aide", ajoute Patrick de Dompsure. C'est donc à vous de faire le premier pas pour ensuite les orienter.

Autour du même sujet