Feedback aux collaborateurs : comment les réussir Faire part de ses observations sans juger

ne vous posez pas en juge.
Ne vous posez pas en juge. © nicolasjoseschirado - Fotolia

"Je n'ai pas aimé ça", "Je trouve que c'est une très bonne initiative"... Voila des formules que vous devez à tout prix éviter au moment de donner votre feedback. Ici, il ne s'agit pas de juger quelqu'un ou quelque chose à l'aune de votre ressenti ou de vos valeurs, il s'agit de donner la critique factuelle et constructive d'un projet. Par nature, le feedback est neutre de toute opinion et de toute émotion ou ressenti.

Adapter votre discours à votre interlocuteur

Vous devez donc vous astreindre à décrire les faits, quantifier leur impact puis formuler votre demande de changement. Attention toutefois, nous ne réagissons pas tous de la même manière à la critique. Certains ont besoin d'encouragements alors que d'autres ont besoin de comprendre pourquoi on leur demande de changer tel ou tel point. Pour les premiers, mieux vaut donc commencer par énumérer la liste des points positifs et nuancer par la suite. Pour les seconds mieux vaut s'attarder sur l'impact négatif que peuvent avoir certains comportements. Une démarche qui souligne donc la nécessité d'adapter votre discours à la personne visée.

"Il ne s'agit pas ici de juger quelqu'un à l'aune de vos valeurs"

A noter que l'entrevue ne doit pas tourner à l'exercice de démolition. Quelques soient vos griefs, vous devez savoir reconnaître les réussites, aussi rares soient-elles. Un collaborateur critiqué pour ses échecs mais valorisé pour ses succès sera plus à même de rebondir que si vous n'aviez retenu que le négatif. Il a comme tout être humain un besoin de reconnaissance que vous devez satisfaire lorsque l'occasion se présente.

Efficacité au travail / Devenir un meilleur manager