Quel premier emploi pour les jeunes diplômés ?

Salaire moyen, contrat de travail, entreprise rêvée, Viadeo dévoile une étude qui permet de mieux cerner la situation et les attentes des nouveaux entrants sur le marché du travail.

Les jeunes diplômés ne sont pas égaux face à leur premier emploi. Si certains trouvent immédiatement un CDI bien payé, d'autres envoient des centaines de CV et de lettres de motivation avant de dénicher un simple CDD. Cependant, il existe certaines tendances révélées dans l'étude "Les jeunes diplômés face à leur premier emploi" menée par Viadeo auprès d'un panel de 1 135 jeunes diplômés.

Selon l'étude, le CDI est le contrat de travail le plus signé par les jeunes diplômés (43,5%). Les données révèlent qu'il existe un lien entre le niveau d'étude et la probabilité d'obtenir un CDI. Si 54% des diplômés d'un niveau supérieur à Bac+3 commencent en CDI directement à la sortie de leur cursus universitaire, la proportion n'est que de 41% pour les jeunes qui sortent du système scolaire avec un diplôme compris entre le Bac et le Bac+3.

Le précieux sésame vers la stabilité devance très légèrement le CDD qui concerne 43,3% des jeunes diplômés. Les nouveaux entrants sur le marché du travail ne sont qu'une infime minorité (1,4%) à commencer leur parcours professionnel par le biais d'un VIE (volontariat international à l'étranger). Ils sont encore moins à se lancer en freelance (0,8%).

Le CDI est le contrat le plus répandu. © Viadeo

Niveau salaire, les chiffres sont clairs : 66% des jeunes diplômés débutent avec une rémunération inférieure à 30 000 euros par mois. 40% d'entre eux gagnent même moins que 25 000 euros. En revanche, 4% commencent directement avec un salaire dépassant les 40 000 euros, un chiffre bien au-delà du salaire moyen ou du salaire médian en vigueur en France.

Il existe une disparité de salaires dès l'embauche. © Viadeo

Si l'on en croit l'étude, pour trouver son premier emploi, mieux vaut se donner à fond lors de son stage en entreprise ou son alternance de fin d'étude. C'est ainsi que 31,4% des jeunes diplômés entrent dans la vie active. Une proportion plus élevée que ceux qui ont utilisé un site d'offre d'emploi (27,8%). A noter, le réseautage peut porter ses fruits. Les répondants sont ainsi respectivement 11,3% et 5% à avoir décroché un poste grâce à leur réseau personnel ou par l'intermédiaire de l'association d'anciens élèves.

Mieux vaut se donner à fond pendant le stage. © Viadeo

Ce n'est pas l'appât du gain qui motive les jeunes diplômés lors de la recherche de leur premier emploi. En effet, la rémunération arrive en quatrième position (35%) loin derrière les missions proposées (83,2%) et les compétences requises (69,1%). Un point  pourrait intéresser les employeurs : 30% citent prioritairement les valeurs de l'entreprise et 21,8% l'image de l'entreprise. La marque employeur relève donc d'une importance stratégique pour recruter.

L'argent compte mais n'est pas la priorité. © Viadeo

Non, les jeunes diplômés ne rêvent pas forcément de commencer leur carrière dans un grand groupe. Ils sont 39,4% à formuler ce souhait. Ils préfèrent de peu commencer à travailler dans une PME à taille humaine (40,2%).

Etre à son propre patron : un désir qui se concrétise peu. © Viadeo

Notons qu'ils sont près de 1 sur 10 (9,6%) à souhaiter idéalement travailler à leur compte. Pourtant, ils sont bien peu à franchir réellement le pas.

 

Et aussi

 

Viadeo / Infographie