Comment rendre ses présentations visuelles

Il ne suffit pas de plaquer des images, même "wow", sur une présentation pour la rendre visuellement efficace. Visuellement attrayante peut-être, mais pas convaincante. Voici 3 idées pour que n'importe qu'elle présentation ne soit pas visuellement ennuyante.

Avec ces 3 idées, c'est à un niveau au delà de l'abandon des listes à puces, des tonnes de textes concentrées sur chaque slide et autres causes de "death par PowerPoint" (mort par administration de présentations PowerPoint ennuyeuses).
C'est un postulat de base : ces pratiques d'un autre temps sont déjà abandonnées par tous ceux qui cherchent à réaliser et intervenir avec des présentations efficaces.
Mais ce n'est pas suffisant.

Idée n°1 : utiliser les images pour diriger le regard de l'auditoire

Imaginons une diapositive. Elle comporte des données, chiffres, textes ou autres. L'intérêt d'utiliser des visuels sur cette slide n'est pas de meubler le blanc autour du texte, de mettre de la couleur, de faire plaisir à l’œil. Tout visuel doit avoir une utilité.
Pour maximiser cette utilité, il faut agir en sachant bien que l’œil du public est naturellement attiré par les visuels en tout premier lieu. Ensuite, l’œil poursuit son parcours du point de l'image qui a focalisé son attention jusqu'au bout de cette dernière. Et au bout de cette image, il faut bien s'assurer qu'il y ait du texte ou des données.
Exemple : une image d'un jogger, dont la course a l'air de se diriger droit sur les données.

Idée n°2 : utiliser une règle de 3

Il s'agit de diviser chaque diapositive en 3, 3 lignes et 3 colonnes. C'est une règle qui nous vient de l'univers de la photo professionnelle.
Ce qui est réellement intéressant n'est pas la couverture de ces différentes cases mais leurs points d'intersection. Il faudra donc éviter de placer le sujet central (visuel et texte) dans la case centrale, justement, qui ne se trouvera à aucun point d'intersection. La slide sera beaucoup plus équilibrée, et le public interagira avec elle de manière très naturelle. Il est en effet prouvé que l’œil se dirige bien plus vers les points d'intersection que vers le centre d'une image.

Voici un exemple illustrant cette règle. Le point central de la photo est placée sur la partie gauche, en jouant sur les points d'intersection.

Idée n°3 : éviter les clichés

Nous connaissons tous des clichés : des images utilisées pour transmettre toujours la même idée, inlassablement (pour l'orateur, parce que le public, lui, est déjà lassé de les voir). C'est le cas de mains serrées pour évoquer le partenariat, les mains enlacées pour imager la solidarité etc. Quand on utilise une image, il faut qu'elle offre un regard neuf sur l'idée véhiculée, il faut donc qu'elle soit neuve elle aussi. Une image inattendue.
Ces trois idées sont déjà une base de départ pour améliorer l'impact de présentations.

Autour du même sujet