Les étapes indispensables pour ouvrir son commerce

Ouvrir son propre commerce requiert quelques étapes indispensables à accomplir. Définissez votre stratégie d'approche et mettez toutes les chances de votre côté en organisant votre projet minutieusement dès le début.

Ouvrir son propre commerce requiert quelques étapes indispensables. Mettez toutes les chances de votre côté en organisant votre projet minutieusement dès le début.

Étudiez votre marché et son environnement


Rassemblez un maximum d’infos sur le marché du commerce de détail et sur le secteur d’activité qui vous intéresse :
- Qui sont les concurrents?
- Que vendent-ils?
- Comment vendent-ils?
- Où sont-ils?
Cette étude a pour objectif de vous apporter une vision claire et réaliste du marché et de confirmer, réajuster ou changer complétement votre projet initial.

Définissez le budget nécessaire de votre projet

Dressez un dossier financier recensant l'intégralité des postes d'investissement et de dépenses afin de déterminer la faisabilité du projet par rapport à vos moyens (vous aurez besoin de ce dossier pour démarcher les banques).

Choisissez le nom

Maintenant que vous avez validé la faisabilité du projet et étudié votre marché, il ne vous reste qu'à choisir le nom de votre enseigne pour pouvoir passer à la suite. Inspirez-vous de ce qui vous entoure et de votre créativité. Puis parlez-en un maximum autour de vous, les réactions des autres vous permettront de tester votre idée.

Les formalités administratives...passage obligé!

Maintenant que vous avez une vision plus claire de votre projet, lancez-vous dans les démarches administratives et déclarations obligatoires : immatriculation au registre du commerce et des sociétés (RCS), déclaration au service des impôts, etc. Le Centre de Formalités des Entreprises (CFE) et de la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) seront vos interlocuteurs pour la plupart de vos démarches.  
Définissez votre statut: commerce indépendant, autoentrepreneur, franchisé, commerce ambulant, etc. La vente sur internet est aussi soumise à des obligations administratives. Attention aux spécificités relatives à la vente de certains produits (alcool, tabac, médicaments, etc.).
Concernant le local commercial, vous pouvez le gérer de deux façons :
- via un bail commercial pour l'exploitation d'un fonds de commerce en location-gérance
- en tant que propriétaire d’un fonds de commerce que vous exploitez vous-même.

Démarrez votre activité et exercez dans les règles

Un cadre réglementaire a été défini afin de favoriser la protection du consommateur et la garantie de la libre concurrence (affichage des prix, ouverture des commerces les dimanches, périodes de soldes, etc). Vous serez également tenu de respecter certaines obligations en termes de comptabilité et de facturation.
Choisissez un expert-comptable sur lequel vous pourrez vous reposer concernant ces aspects légaux. Il sera votre conseiller et informateur principal afin de pouvoir exercer en toute sérénité dans le respect de la loi.   
Un exemple récent : à compter du 1er janvier 2018, les commerçants seront dans l’obligation de s’équiper d’un système d’encaissement de magasin certifié NF525 (caisse enregistreuse ou logiciel de gestion point de vente), au risque de devoir payer une amende de 5.000€ !

Avis aux futurs commerçants : approfondissez chacun de ces sujets et bon courage! 
Et pensez à bien choisir votre système d'encaissement et gestion de stocks pour une rentabilité garantie.

Autour du même sujet