RH 3.0, au coeur de la transformation digitale

La transformation digitale a favorisé l’entreprise étendue. Dans ce nouvel écosystème, salariés et non salariés, opérant à l’extérieur de l’entreprise, deviennent partie prenante de la valeur offerte aux clients et donc de la croissance. Un changement de taille pour les RH

Partenaire stratégique de la Direction Générale, les Ressources Humaines sont essentielles pour accompagner les bouleversements dans l’organisation, les méthodes de travail, les modes de management et l’engagement des collaborateurs. Mais pour ce faire, elles doivent relever de nombreux défis.

 

L’entreprise étendue ou écosystème d’entreprise

Avec l’entreprise étendue, la gestion des Ressources Humaines vit une transformation en profondeur. L’étude Edelman – Freelancing in America, June 2015, confirme en effet une tendance très forte : "Les travailleurs indépendants  ou en freelance représentent 34% de la main d’œuvre aux USA, un chiffre qui devrait atteindre 50% en 2020". 

Autre évolution, la généralisation des connections croissantes des collaborateurs aux applications de l’entreprise, via smartphone, tablettes, depuis leur domicile ou l’extérieur. Améliorer l’expérience utilisateur dans ce contexte devient un défi aussi complexe que fondamental. Aux enjeux d’optimisation des processus, de productivité et de rentabilité, s’ajoutent des enjeux de flexibilité et d’intelligence de l’information. 

Le système d’information RH, au cœur de cet écosystème d’entreprise, est le levier qui va permettre d’apporter la connaissance, la mémoire et la vision prévisionnelle de l’ensemble des ressources élargies, tout en respectant un cadre légal de plus en plus complexe.

 

RH 3.0 : un point d’entrée aux ressources de l’entreprise

Le SIRH ne se contente pas d’être un concentrateur de données RH uniquement. Il peut représenter le point d’entrée unique à l’ensemble des ressources de l’entreprise pour les collaborateurs externes ou connectés depuis leur domicile. Au travers de ce point d’entrée, ceux-ci peuvent accéder aux différentes applications métiers de l’entreprise. Pour cela, il faut que l’interopérabilité des applications du système d’information soit possible. 

Pour enrichir l’expérience collaborateur dans ce contexte d’entreprise étendue, il est aussi essentiel qu’une interaction soit possible avec les données sociales personnelles des collaborateurs, avec leur consentement bien entendu. Avec des outils de type Big Data ou Data Analytics, on peut imaginer que la solution RH soit capable de collecter ces types de données détenues ailleurs, puis d’en exploiter une vue pertinente pour améliorer l’expérience collaborateur pendant le temps du contrat de travail et de la mission.

 

Big Data et sécurité : l’avenir des RH pour l’entreprise étendue

Nous sommes là véritablement au cœur des sujets liés au Big Data, de ses réservoirs de données et de son corollaire, les outils d’analytique. Ce n’est pas un hasard si, selon Markess France, 38% des décideurs RH réfléchissent à des projets de Big Data. 

Cette ouverture s’inscrit dans un objectif de sécurisation et de pérennisation du patrimoine SI en perpétuelle évolution. En effet, le pendant de la fluidité et de l’accessibilité de l’information est aussi la sécurisation des données. Cet enjeu de sécurité est la première préoccupation des DSI qui, avec leurs fournisseurs, proposent une gestion des risques raisonnée pour établir la confiance numérique. Selon l’enquête PAC France, 2015 : les briques numériques qui influencent le plus les stratégies de cyber sécurité sont : à 39% le cloud, à 34% la mobilité, à 28% les réseaux sociaux, à 23% l’entreprise étendue. Les sujets RH sont donc au cœur des sujets de sécurité ; ils impliquent une gouvernance des données dans l’entreprise.

  

Le SIRH en prise avec l’environnement de l’entreprise étendue

Ce nouveau rapport à l’espace est un enjeu qui touche de plus en plus les systèmes d’information, ne serait-ce que dans leur accessibilité. Indépendamment des géographies, la solution RH mettra en relation et animera les personnes au sein de groupes distribués et de communautés d’intérêt. En plus, elle doit pouvoir avoir la capacité d’interagir avec d’autres domaines métier de l’entreprise, avec des applications tierces professionnelles, ou avec des applications privées… et doit même aller jusqu’aux capteurs d’objets connectés pour collecter des mesures, les transmettre, les concentrer, les traiter, les redistribuer.

 

Sur tous ces sujets, la DRH est aujourd’hui en première ligne. Elle est le chef d’orchestre qui accompagne l’ensemble de l’entreprise pour mener à bien la transformation digitale. En se rapprochant de la Direction générale, et donc du centre de décision stratégique, les solutions RH 3.0 vont permettre d’améliorer la qualité de service aux clients et d’augmenter la performance globale de l’entreprise. 

Autour du même sujet