Entreprises, comment garder vos talents ?

Les entreprises de la Silicon Valley font de la rétention des talents un enjeu majeur. Et même si ces géants de la Silicon Valley offrent des avantages avec lesquels la majorité des sociétés ne peuvent rivaliser, l’intérêt d’une telle politique pour les employés comme pour les entreprises est facilement démontrable.

Entre repas gratuits, accès aux cinémas, services de conciergerie et autres avantages, les entreprises rivalisent d’ingéniosité pour garder leurs salariés. Mais pour ces derniers, le plus important n’est pas là : une cartographie complète de leur carrière, avec la possibilité d’en maîtriser et orienter l’évolution dans la direction de leur choix, voilà le graal qui vaut tous les cadeaux offerts par l’entreprise.

 

La rétention des employés est un enjeu majeur pour plusieurs raisons. Déjà d’un point de vue économique, selon Oxford Economics, spécialiste en prévisions économiques et études quantitatives, remplacer un employé coûte plus de 30.000 euros : ce chiffre compte la productivité réduite (un employé a besoin de 28 semaines pour être pleinement productif), l’emploi temporaire parfois nécessaire pour faire la transition, les coûts de publicité pour recruter, le temps passé à conduire des entretiens d’embauche du côté des managers et du département RH.

 

Réduire le turnover, c’est réduire les coûts

 

L’onboarding propose une cartographie complète et personnalisée pour chaque collaborateur, qui comprend leurs évolutions et attentes respectives. Il s’agit de la chose la plus attractive qui soit pour un collaborateur. Les organisations avec un programme d’onboarding même limité ont un taux de rétention des nouvelles recrues supérieur de 50% à celles qui n’en n’ont pas. De plus, les collaborateurs sont plus à l’aise dans leur rôle et plus productifs car ils savent à la fois ce qui est attendu d’eux et comment le faire.

 

L’onboarding concerne également les collaborateurs plus anciens : ceux qui viennent d’être promus, ont été transférés sur un nouveau site ou dans un autre service, ou bien qui reviennent au travail après une absence, en bénéficient également. La période de formation doit commencer avec l’arrivée à un nouveau poste ou, idéalement, en amont. Cette formation doit fournir aux collaborateurs des informations, un savoir-faire, un coaching et un réseau dont ils auront besoin. En même temps, elle permet aux managers d’améliorer la performance de leurs équipes.

 

Un programme d’onboarding sophistiqué offre aux managers une visibilité en temps réel des points forts et faibles des membres de leur organisation et des axes d’améliorations qui permettent de déterminer qui doit apprendre quoi dans l’ensemble des équipes. Une formation d’onboarding bénéficie aux collaborateurs et augmente la satisfaction des managers de 20%. L’entreprise en bénéficie également de façon mesurable concernant les revenus, la satisfaction client et l’attrition des talents.

 

Malgré cela, seules 25% des entreprises ont une solution dédiée à l’amélioration des performances des nouveaux employés à leur arrivée.

 

Les collaborateurs louent l’onboarding

 

Au-delà de la logistique et du respect des lois qui sont assurés grâce à un programme d’onboarding, le principal apport de ce type de programme se situe dans l’engagement des collaborateurs vis-à-vis de l’entreprise. L’onboarding leur montre que l’entreprise s’engage auprès d’eux, et qu’elle s’intéresse à l’évolution de leur carrière.

 

Ce sentiment d’évolution des fonctions et de contrôle sur cette évolution est très important pour les collaborateurs. Les programmes d’onboarding suivent leurs performances en continu, et permettent de faire le lien entre des postes vacants et des collaborateurs qui pourraient le remplir – parce qu’ils sont intéressés et ont les compétences requises (ou pourraient les acquérir grâce à une formation).

 

Mais pour que ce programme soit attrayant, il faut qu’il s’adresse directement aux collaborateurs. La plateforme doit être facile d’accès et aisée à naviguer, sans quoi ils ne s’y intéresseront pas. L’interface doit être agréable, le contenu doit répondre aux besoins des collaborateurs et à leurs questions. Ceux-ci doivent également voir leurs progrès de façon graphique, depuis leur premier contact avec l’entreprise – que ce soit par Facebook ou leur premier email pour un entretien d’embauche.

 

Retenir les talents grâce à un environnement favorable

 

En unifiant les formations, talents et processus RH, les entreprises rendent les collaborateurs plus engagés, efficients et enclins à rester plus longtemps dans l’entreprise. Le taux de rétention augmente, les collaborateurs deviennent meilleurs à leur travail et leur progression commence dès le premier jour. Un joli cadeau d’accueil sur le bureau n’est pas suffisant pour accueillir un collaborateur : il faut voir plus loin pour que les nouveaux entrants veuillent rester. 

Autour du même sujet