Rechercher un thème :
Emploi >   
Toute l'encyclo pratique

Le CDD d'usage : quel cadre juridique ?

Fiche pratique
DONNEZ VOTRE AVIS
Le contrat à durée déterminée d'usage est une spécificité du Code du travail. Il s'agit d'un CDD pour lequel l'employeur se voit octroyer le privilège de ne pas avoir à payer la prime de précarité habituellement versée.
 
 
Dernière mise à jour : juin 2017
 
Les raisons de l'apparition du CDD d'usage
Le CDD d'usage est un dispositif qui est apparu dans certains secteurs économiques où le recours à des contrats à durée déterminée (CDD) était habituel et nécessaire. Il s'agit de domaines d'activités au sein desquels, en raison de la nature du travail, le recours au contrat à durée indéterminée est quasiment inexistant.
À cette fin, la loi n°90-613 du 12 juillet 1990 a autorisé l'employeur à ne pas payer les indemnités de fin de contrat (ou "prime de précarité") à l'issue d'un CDD. Puis en 1998, un accord inter-branches dans les secteurs du spectacle et de l'audiovisuel a délimité les possibilités d'utilisation de ce dispositif.

Annonces Google



Quelles sont les caractéristiques du CDD d'usage ?
Le CDD d'usage ne peut s'appliquer que dans le cadre des dispositions législatives prévues à cet effet. Il est donc réglementé par l'article L-1242-2 du Code du travail. Selon l'article 1243-10 du Code du travail, la principale caractéristique du CDD d'usage tient dans le fait que l'employeur est exonéré du paiement de la prime de précarité. Cette prime est en principe obligatoire à la fin d'un contrat à durée déterminée. Le but d'une telle disposition est d'apporter une certaine flexibilité en matière de contrat de travail dans les secteurs qui en ont besoin. Ces secteurs sont d'ailleurs définis par l'article D 1242-1 du Code du travail.
Parmi les autres caractéristiques du CDD d'usage, on peut citer la reconduction sans limite ou encore un délai de carence inexistant entre la signature de deux CDD d'usage.
Enfin, une autre particularité du CDD d'usage provient du fait qu'il ne comporte pas forcément de date de fin de contrat, ce qui est inhabituel en ce qui concerne un contrat d'embauche à durée déterminée.

Quelques exemples de CDD d'usage
Le recours au CDD d'usage est strictement encadré par la loi et ne concerne que certains secteurs d'activité (30 secteurs sont éligibles). Ces contrats sont la plupart du temps rémunérés au Smic ou au Smic hôtellier. Ils peuvent dans certains cas donner droit à la prime d'activité
Les principaux secteurs concernés sont :
Spectacle et audiovisuel : notamment pour les intermittents du spectacle
L'hôtellerie-restauration : secteur dépendant souvent de la convention collective des hôtel-cafés-restaurants 
Activités de montage et de démontage d'installations foraines 
Activités d'enquête et de sondage : c'est le cas des enquêteurs qui appelent lors de la réalisation d'études de marché.

Combien existe-t-il de CDD d'usage ?
D'après les données de l'inspection générale des affaires sociales (Igas), en 2016, 3,7 millions de contrats de travail ont été signés avec le statut de CDD d'usage. Cela représente 1,2 millions de salariés. Mais l'Igas reconnaît que les chiffres sont flous "Ce contrat n'a fait l'objet d'aucune transparence juridique ou statistique.
 
 
  Envoyer à un ami | Imprimer  
 

 
 
 

Contrats
Fiches pratiques
 Le contrat d’insertion – revenu minimum d’activité Le CAE : contrat d’accompagnement dans l’emploi Le contrat adultes-relais
 Le contrat d’avenir Le contrat de professionnalisation Le contrat emploi consolidé
 Le contrat emploi solidarité Le contrat initiative emploi Le Civis : contrat d’insertion dans la vie sociale
 Le contrat saisonnier Le contrat de travail temporaire Le travail de nuit
 La validité d'un licenciement La rupture du CDD (contrat de travail à durée déterminée) Les droits du salarié licencié
 L'exercice du droit de grève Le recours au contrat de travail à durée déterminée (CDD) Le contrat d'apprentissage
 La période d'essai Signer une clause de non-concurrence Démission : comment la donner
 La durée légale du travail Les heures supplémentaires La modification du contrat de travail
 Le groupement d’employeurs Le VIE La prise d’acte
 Le forfait jour Le forfait jour Le cumul d'emplois
 Promesse d'embauche Temps partiel Avenant au contrat de travail
 Contrat à durée indéterminée (CDI) CDD de mission Cadre dirigeant
 CDD : contrat à durée déterminée  Clause de mobilité Période probatoire
 Portage salarial VRP Le contrat unique d'insertion (CUI)
 Le CDD senior Le préavis de démission Les emplois d'avenir
 Gérant de SARL Le contrat de génération  La fiche de poste
 Renouvellement de CDD L'heure complémentaire Démission d'un CDD : comment rompre son contrat à durée déterminée
 Le délai de carence du CDD Démission pour rapprochement de conjoint Contrat aidé
 Contrat d'alternance Contrat étudiant  Télétravail : définition et cadre juridique
 Contrat de travail : comment le décrypter ? Convention collective : les règles de votre branche Le service civique : devenir volontaire
 AGFF : le taux 2017 de la cotisation retraite complémentaire CDI intérimaire : qui peut en profiter ? Chèque emploi associatif : quelles démarches
 Clause de confidentialité : les obligations du salarié  Délit de marchandage : un risque pour les prestataires de service Emploi franc : un contrat en expérimentation
 La déclaration unique d'embauche (DUE) à l'URSSAF VRP multicarte : statut et contrat Le CDD d'usage : quel cadre juridique ?
 La fin de contrat Travailleur frontalier : quel statut ? Le travail à domicile : les règles à respecter
 CDD de remplacement : les règles à respecter Période d'essai de CDD : quelle durée  Temps partiel de droit : dans quels cas ?
 Formulaire de rupture conventionnelle Travail au noir : quelles sanctions ? Vendeur à domicile indépendant (VDI)
 Travail dissimulé : quels risques ? Contrat d'assistante maternelle Fin de CDD : rupture, préavis, indemnités...
 Heures de nuit : tarif et législation L'agent contractuel de la fonction publique Le Cerfa du contrat de professionnalisation
 Le contrat Cifre en 2017 Le contrat de chantier (CDI de chantier) Le contrat de couple, ou contrat indivisible
 Le contrat de professionnalisation pour les adultes Le PVT : permis vacances travail en 2017  Le statut d'agriculteur
 Le statut de cadre assimilé Le statut de l'intermittent du spectacle Le statut de praticien hospitalier
 Le statut d'Etam (employés, techniciens, agents de maîtrise) Le statut général des militaires Le travailleur détaché en France
 Trouver un job d'été  
Lettres types
 Demander les motifs d’un licenciement Contester le licenciement d’une femme enceinte Demander à travailler à temps partiel
 Demander à travailler à temps complet Refuser un changement de lieu de travail Refuser une mutation
 Demander un congé sabbatique Demander un certificat de travail Lettre de démission d’un CDI
 Lettre de démission d’un contrat à durée déterminé (CDD) Lettre de démission d’un emploi jeune Demande de dispense de préavis
 Demande de dispense de préavis Revenir sur sa démission Rompre une période d'essai
 Accepter une rupture de CDD Augmentation de salaire : informer un salarié Lettre de démission d’un administrateur
 Lettre de démission d’un gérant Lettre de démission du président du conseil d’administration Notifier une mutation à un salarié
 Notifier une rétrogradation disciplinaire Refus de passage à temps partiel Refus d'une augmentation de salaire
 Prendre acte d'une démission Accepter une dispense de préavis Refus de dispense de préavis
 Refus de rupture de CDD avant le terme prévu Lettre de démission sans préavis Lettre d'embauche