Rechercher un thème :
Emploi >   
Toute l'encyclo pratique

Pénibilité au travail : quelles particularités

Fiche pratique
DONNEZ VOTRE AVIS
Sur le plan du Code du travail, la pénibilité au travail est la reconnaissance des sollicitations physiques et/ou physiologiques que subit le salarié au cours de son activité professionnelle. Le ministère du Travail a pour mission de prévenir et réglementer l'exposition des salariés à certains facteurs de risques professionnels susceptibles de laisser des traces durables, voire irréversibles, sur leur santé.
 
 
Dernière mise à jour : décembre 2016
 
La pénibilité au travail, un facteur difficile à mesurer
La pénibilité au travail telle qu'elle est définie par le Code du travail reconnaît un certain nombre de contraintes physiques, liées au rythme et à l'environnement de travail. Elle prend en compte les contraintes physiques marquées (postures pénibles, vibrations mécaniques, manutention de charges), les rythmes de travail pénibles (travail de nuit, travail répétitif caractérisé par la répétition d'un geste précis sur un cycle défini, travail en équipes successives alternantes) mais aussi les environnements physiques agressifs (agents chimiques dangereux, bruit, températures extrêmes, milieu hyperbare). À chacun de ces 10 facteurs de pénibilité correspondent des valeurs limites de référence, permettant d'effectuer une première mesure de la pénibilité rencontrée.

Annonces Google



Que représente la fiche de pénibilité au travail ?
Pour chaque salarié exposé à un ou plusieurs facteurs de pénibilité, tout employeur doit rédiger une fiche de prévention des expositions aux facteurs de pénibilité au travail. Celle-ci doit impérativement mentionner les conditions habituelles d'exposition, la période d'exposition et les événements notables survenus ainsi que les mesures de prévention déployées pour réduire ou supprimer les facteurs de risques. Un arrêté du 30 janvier 2012 fixe un modèle de fiche pour aider l'entreprise dans cette démarche. La fiche individuelle doit ensuite être mise à disposition du salarié et être communiquée au service de santé au travail en vue de compléter le dossier médical du salarié. Ainsi la médecine du travail joue un rôle clé dans la lutte contre la pénibilité.

Pénibilité au travail et retraite, quelles implications ?
Depuis juillet 2011, le code de la Sécurité sociale élève certains facteurs de pénibilité au travail au titre de maladie professionnelle ou d'accident du travail. Il propose notamment un départ à la retraite à 60 ans pour les salariés dépassant le seuil acceptable d'incapacité permanente et partielle (IPP).

Quelles sont les obligations de l'entreprise en matière de pénibilité au travail ?
Outre l'établissement des fiches individuelles de pénibilité, l'employeur a l'obligation de prévenir la pénibilité au travail en prenant les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs. Le code de la Sécurité sociale prévoit une obligation de plan d'action pour toute entreprise dont l'effectif atteint ou dépasse 50 salariés et dont la moitié de l'effectif subit au moins un facteur de pénibilité.

Lutte contre la pénibilité : le rôle du compte pénibilité
Entrée en vigueur le 1er juillet 2016, le compte personnel de pénibilité a pour objectif de permettre à des salariés souffrant de pénibilité au travail de faire valoir des droits à la retraite, de travailler à temps partiel, ou de se former via le CPF. Il existe 10 critères de pénibilité, les derniers sont entrés en application le 1er juillet 2016 et sont mentionnés dans la Loi Travail.
 
 
  Envoyer à un ami | Imprimer  
 

 
 
 

Vie professionnelle
Fiches pratiques
 Comment réussir son entretien annuel ? Comment faire un CV et le rendre attractif ? Comment faire une lettre de motivation convaincante ?
 Reprendre une activité professionnelle Pénibilité retraite Revalorisation retraite 2015
 Visite médicale de reprise Point retraite : la valeur du point Agirc et du point Arrco en 2016 Retraite anticipée
 Droit de retrait Maladie professionnelle : définition, reconnaissance, indemnisation Délai de carence ou jour de carence
 L'arrêt maladie : définition, salaire, durée  Indemnités journalières (IJ) Lettre de mise en retraite
 Le mi-temps thérapeutique Le contrôle de l'arrêt maladie L'inaptitude au travail
 La visite médicale du travail La mutation professionnelle L'ancienneté
 La retraite complémentaire  Le régime social des indépendants (RSI) Ecrire une lettre en anglais
 Rédiger un CV en anglais Le secret professionnel Le travailleur handicapé : obligations des employeurs et droits des salariés
 Cumul emploi retraite : être salarié et retraité L'astreinte au travail : définition et rémunération L’alcool au travail
 Cotorep, CDAPH et emploi des handicapés  Arrêt de travail : la procédure à suivre Retraite carrière longue
 Retraite progressive Expatriation : travailler à l'étranger Départ en retraite : comment se passe-t-il ?
 Période de professionnalisation : qui est concerné ? Accident de trajet : se faire indemniser Acoss : le barème en 2016
 Autorisation de travail : comment la demander ? Certificat médical : justifier son arrêt maladie Temps de travail : comment le calculer
 Temps partiel thérapeutique : la reprise après un arrêt maladie Temps de trajet et temps de travail Embauche : toutes les formalités
 Harcèlement au travail : que faire ? Invalidité : montant de la pension L'annualisation du temps de travail
 L'annualisation du temps de travail  Le ticket modérateur : quelle prise en charge de la mutuelle en 2015 ? Le repos hebdomadaire : un jour pour le salarié
 Pénibilité au travail : quelles particularités  Visite médicale d'embauche : une obligation Quel salaire pour un apprenti ?
 Compte pénibilité : qui y a droit ? Rente pour accident du travail en cas d'incapacité permanente Frais de déplacement : que peut-on se faire rembourser ?
 Compte pénibilité : le mode d'emploi Combien de trimestres pour une retraite Minimum contributif 2016 : montants et calcul et montant
 Bénéficier de la portabilité de la prévoyance Bien remplir sa déclaration 2483 Demander sa retraite
 Le recrutement dans la fonction publique Modulation du temps de travail : définition et règlementation Mutuelle obligatoire en entreprise : toutes les règles
 Obtenir un relevé de carrière pour sa retraite Aide humanitaire : partir en mission Bénéficier d'une aide au déménagement
 Déclaration de grossesse : la marche à suivre Internet au travail : ce qu'il faut savoir La fonction publique : comment l'intégrer
 La lettre de voiture (CMR) La retenue sur salaire La retraite des fonctionnaires
 La zone touristique internationale (ZTI) Le calcul des IJSS Le Code du travail et les droits des salariés
 Le contrat CIE starter au service des entreprises L'égalité homme-femme au travail Le maintien de salaire
 Le plan personnalisé d'accès à l'emploi (PPAE) Le processus de recrutement Le régime agricole
 Le relevé de situation individuelle (RSI) Les titres professionnels Rédiger un CV : les règles à suivre
 Retraite chapeau Retraite et RSI Tableau des maladies professionnelles
 TMS : les troubles musculo-squelettiques Travail en hauteur 
Lettres types
 Grille évaluation du commercial Grille évaluation de la motivation Grille évaluation du leadership
 Grille évaluation des compétences managériales Grille évaluation de la personnalité Grille entretien évaluation
 Grille évaluation de l’intégration Grille évaluation de l'intelligence émotionnelle Grille évaluation post entretien recrutement
 Grille évaluation générale Grille évaluation du self leadership Demande de stage : un modèle de lettre de motivation
 Lettre de candidature spontanée  Refuser une candidature CV : un exemple de modèle gratuit
 Modèle de lettre de voiture