Réseaux sociaux : les salariés en avance sur les employeurs

Pour 80 % des DRH et dirigeants, les réseaux sociaux sont actuellement avant tout un outil d'image et de communication. 15 % les conçoivent comme des supports pour leur lancement de produits et pour leur relation client. Enfin, 5 % en ont fait un levier de leur stratégie d'entreprise. C'est ce que vient de révéler le premier baromètre Novamétrie/Digital Jobs, réalisé auprès de 27 DRH et dirigeants et 261 collaborateurs.

Les salariés interrogés espèrent, eux, d'importantes interactions entre les réseaux et leur entreprise en tant qu'employeur : pour 92 %, ils constituent un bon outil de communication, quand 84 % estiment qu'ils sont utiles pour véhiculer leur image. Mais ils sont aussi une majorité à penser qu'ils sont efficaces pour le recrutement (71 %) et la fidélisation des collaborateurs (51 %). Mais côté employeur, les projets sont encore peu avancés : en matière de recrutement, un tiers reconnaît ne pas avoir mené de réflexion et seuls 20 % ont une stratégie "ébauchée". Ils sont un peu plus avancés sur les projets de développement des réseaux en interne : un quart assure avoir mis en œuvre des projets impliquant les réseaux (blogs métiers, séminaires virtuels…) mais plus d'un tiers en sont à peine à l'étape de la réflexion. Enfin, seules 14 % des entreprises interrogées ont mis en place une charte d'utilisation des réseaux sociaux, alors même que 92 % des collaborateurs déclarent être y présents, 25 % les utilisant même quotidiennement.

Peu à peu, les réseaux sociaux virtuels devraient néanmoins trouver leur place dans l'entreprise : plus de la moitié des DRH estiment qu'ils seront "une priorité stratégique" à l'horizon 2012. Ainsi, si les réseaux ne sont à l'origine que de 2 % des recrutements actuellement, cette part devrait monter à 10 % d'ici deux ans.

Recrutement / Blog