Terrain viabilisé : définition et prix

Lorsque l'on désire édifier un bâtiment, l'une des premières choses à faire est de procéder à sa viabilisation. Il peut être aussi intéressant de procéder à cette démarche dans le cadre d'une vente. La différence de prix est en effet non négligeable.

Définition du terrain viabilisé

Avant de construire un logement, le propriétaire d'un terrain doit effectuer de nombreuses démarches dont la viabilisation. Qu'est-ce qu'un terrain viabilisé ? Il s'agit d'un fonds ayant subi les travaux nécessaires pour le raccorder à l'ensemble des services inhérents à l'édification d'un immeuble, à savoir les réseaux électrique, d'eau, de gaz, d'assainissement ou encore de téléphone.

Prix d'un terrain

Le prix d'un terrain est variable selon de nombreux paramètres autres que l'emplacement. La viabilisation d'un terrain fait partie des critères entraînant une surcote. En moyenne, un terrain viabilisé se vend 49% plus cher au mètre carré.

Frais pour viabiliser un terrain

La viabilisation d'un terrain entraîne des frais correspondant aux travaux de raccordement aux différents réseaux. Il s'agit d'une opération coûteuse, mais qu'il faut considérer comme un investissement compte tenu de la différence de prix entre un terrain raccordé et un non viabilisé. Entre 3 000 euros et 5 000 euros sont à prévoir pour les raccordements lorsque le terrain est situé près des réseaux publics. A partir de ne serait-ce qu'un kilomètre de distance, la viabilisation peut atteindre 10 000 euros à 15 000 euros. Il faudra aussi prendre en compte certaines taxes dues à la commune.

Démarches pour viabiliser un terrain

Il s'agit tout d'abord de se rapprocher des services de la mairie compétente et de demander un certificat d'urbanisme pré-opérationnel. Ce document contient des renseignements relatifs aux équipements, et déterminera si le terrain peut être viabilisé. Il ne faut en aucun cas confondre le certificat d'urbanisme et le permis de construire. Un terrain viabilisé peut être non constructible.
Ensuite, le propriétaire du fonds doit faire les démarches de raccordement. Il devra s'adresser à la mairie pour l'assainissement et l'eau, puis aux fournisseurs pour le gaz, l'électricité et le téléphone. Selon la commune, certaines taxes peuvent être à prévoir pour les raccordements.

Construction

Annonces Google