BPaaS ou la gestion des processus métiers dans le Cloud

BPaaS gestion des processus métiers Cloud Dans l'ombre des autres segments phares du Cloud Computing, le BPaaS pourrait supplanter dans un avenir pas si lointain les prestations externalisées de type BPO. Le point en 5 questions/réponses.

Que signifie BPaaS ?
BPaaS est l'acronyme de Business Process as a Service. Ce segment du Cloud Computing (public) se distingue du SaaS : alors que ce dernier concerne les applications logicielles accessibles depuis le nuage, le BPaaS cible quant à lui les processus métiers. Par exemple : paye, paiement en ligne, gestion financière... Il ne faut d'ailleurs pas le confondre, bien qu'il s'en rapproche, avec son cousin, Business Process Outsourcing (BPO), qui consiste à externaliser les processus métiers à des tiers.

BPaaS et BPO : quelles différences ?
Le BPO consiste à externaliser/confier tout ou partie des processus métiers d'une entreprise à un tiers, le plus souvent une SSII. Pour réaliser cette prestation, cette dernière mobilise des ressources dédiées (informatiques, ressources humaines...) au client. Avec le BPaaS, ce n'est plus le cas. A l'instar de ce qui se passe pour les logiciels proposés en SaaS multitenant, les ressources sont mutualisées entre les différents clients.

D'ici 2015, 50% des projets BPO devraient inclure des composantes BPaaS

A la clé : des économies plus importantes, en théorie, par rapport à une prestation traditionnelle de BPO. Les fournisseurs traditionnels de prestations de BPO (IBM, Atos, Wipro...) l'ont d'ailleurs bien compris et intègrent depuis quelques années à leurs catalogues de nouvelles offres BPaaS. Un bon moyen pour eux de se mettre à la page et (surtout) de développer des synergies avec leurs propres briques Cloud (IaaS et SaaS essentiellement).

Le BPaaS remplacera-t-il à terme le BPO ?
Sans doute pas complètement. Mais d'ores et déjà, le cabinet Saugatuck Technology prévoit que la moitié de tous les projets BPO incluront des composantes BPaaS dans les contrats qui seront conclus en 2015. C'est la conséquence directe de la réallocation des infrastructures (matérielles, logicielles...) dédiées jusqu'alors à des problématiques BPO pour un client unique, vers une mise en commun de moyens au service de plusieurs clients.

Pourquoi recourir au BPaaS ?
Principalement pour les mêmes raisons qui amènent les entreprises à se tourner vers le SaaS : passer d'une logique de gestion des coûts informatiques d'un modèle CAPEX vers l'OPEX. Ce qui consiste à basculer ses dépenses d'investissements en capital informatique vers des dépenses d'exploitation pour éviter d'alourdir immédiatement les finances de l'entreprise.

A combien est évalué le marché du BPaaS ?
Selon le cabinet d'études Gartner, le marché du BPaaS devrait atteindre 84,1 milliards de dollars en 2012 et grimper à 144,7 milliards de dollars en 2016, et suivre un taux de croissance annuel moyen de 15%. Le BPaaS pèse pour une très large partie des dépenses réalisées dans le Cloud (plus de 75% en 2012) mais sa part devrait se réduire dans les années à venir en particulier avec la montée en puissance des dépenses liées aux autres composantes du cloud, à savoir le IaaS, le PaaS et le SaaS.

SaaS / BPO