Top 500 des supercalculateurs : les 20 pétaflops par seconde atteints

Les Etats-Unis reprennent la tête du classement. Le supercalculateur en question ? Il repose sur un système IBM BlueGene/Q, et compte 1,5 million de cœurs.

Les Etats-Unis ont ravi la première place du classement mondial des supercalculateur les plus puissants au Japon.

La recherche nord-américaine était restée en tête jusqu'en novembre 2010 (avec un Cray). Date à laquelle elle avait cédé sa place à la Chine. En juin 2011, le Japon avait créé à son tour la surprise avec le KComputer fourni par Fujitsu. Atteignant 8,16 pétaflops par seconde, la grappe de calcul, installée par l'Institut national japonais de recherche avancée sur les supercalculateurs (à Kobe), a été portée depuis à 10,5 pétaflops.

Les Etats-Unis n'ont donc pas tardé à contre-attaquer. Le Lawrence Livermore National Laboratory (LLNL) de Californie a relevé le défi avec du matériel américain (un IBM BlueGene/Q, Power BQC 16C 1.60 GHz, Custom / 2011). Une plate-forme informatique qui atteint 16,3 pétaflops par seconde en vitesse de croisière, et 20 pétaflops en crête. Fort de 1,5 million de cœurs, elle a été déployée par le département de recherche sur l'énergie du LLNL.


llnl grand
Le supercalculateur de 20 pétaflops par seconde du LLNL. © LLNL

L'édition de juin 2012 du Top 500 Supercomputer List marque également un retour en force de l'Europe dans la course au calcul informatique. Alors que la France conserve sa 9e position (avec le supercalculateur du CEA), l'Allemagne et l'Italie grimpe respectivement à la quatrième et septième place. Tous deux grâce à des grappes de serveurs fournies par IBM.


Le centre de recherche de Leibniz a choisi un système IBM iDataple. Quant au Consortium Inter-universitaire italien CINECA, il a retenu un BlueGene/Q. L'Allemagne occupe également la huitième place avec un système IBM de même modèle. Au total, cinq systèmes IBM sont présents dans le top 10 - dont quatre BlueGene/Q.

Classement des supercalculateurs en juin 2012
Classement - PaysTechnologies et fournisseurNombre de cœoeursPerf réelle en TflopsPerf en crête en TflopsKW
Source : Top 500 supercomputers site - juin 2011
1 - Etats-Unis (DOE/NNSA/LLNL)Sequoia - BlueGene/Q, Power BQC 16C 1.60 GHz, Custom / 2011 IBM157286416324.7520132.667890.0
2 - Japon (RIKEN Advanced Institute for Computational Science - AICS) K computer, SPARC64 VIIIfx 2.0GHz, Tofu interconnect / 2011 Fujitsu70502410510.0011280.3812659.9
3 - Etats-Unis (DOE/SC/Argonne National Laboratory)Mira - BlueGene/Q, Power BQC 16C 1.60GHz, Custom / 2012 IBM7864328162.3810066.333945.0
4 - Allemagne (Leibniz Rechenzentrum)SuperMUC - iDataPlex DX360M4, Xeon E5-2680 8C 2.70GHz, Infiniband FDR / 2012 IBM1474562897.003185.053422.7
5 - Chine (National Supercomputing Center in Tianjin)Tianhe-1A - NUDT YH MPP, Xeon X5670 6C 2.93 GHz, NVIDIA 2050 / 2010 NUDT1863682566.004701.004040.0
6 - Etats-Unis (DOE/SC/Oak Ridge National Laboratory)Jaguar - Cray XK6, Opteron 6274 16C 2.200GHz, Cray Gemini interconnect, NVIDIA 2090 / 2009 Cray Inc.2985921941.002627.615142.0
7 - Italie (CINECA )Fermi - BlueGene/Q, Power BQC 16C 1.60GHz, Custom / 2012 IBM1638401725.492097.15821.9
8 - Allemagne (Forschungszentrum Juelich - FZJ) JuQUEEN - BlueGene/Q, Power BQC 16C 1.60GHz, Custom / 2012 - IBM1310721380.391677.72657.5
9 - France (CEA/TGCC-GENCI)Curie thin nodes - Bullx B510, Xeon E5-2680 8C 2.700GHz, Infiniband QDR / 2012 Bull771841359.001667.172251.0
10 - Chine (National Supercomputing Centre in Shenzhen - NSCS) Nebulae - Dawning TC3600 Blade System, Xeon X5650 6C 2.66GHz, Infiniband QDR, NVIDIA 2050 / 2010 Dawning1206401271.002984.302580.0

Serveurs / Etats-Unis