Windows 8 Release Preview : une déception pour les pros ?

La dernière version avant la commercialisation de Windows 8 intègre quelques nouveautés, mais la plupart n'intéresseront que très indirectement les entreprises. Le prochain OS ne ciblerait-il pas plus le grand public que les professionnels ?

Un nouveau pas important vient d'être franchi par Microsoft avant la commercialisation de Windows 8. L'éditeur vient en effet de rendre disponible le téléchargement de la Release Preview, dernière version avant la version finale de son prochain système d'exploitation.

Même si quelques changements pourront être apportés, l'OS approche de sa version définitive : la version RTM, destinée aux fabricants ne devrait pas tarder. Steven Sinofsky, en charge de Windows, vient même de révéler que cette version devrait être prête dans deux mois. Soit fin juillet.

Windows 8 suit donc exactement le même calendrier que Windows 7, ce qui laisse croire à une commercialisation fin octobre. Ce que Steven Sinofsky, a implicitement confirmé, annonçant espérer proposer "des PC avec Windows 8 et Windows RT (Windows avec ARM) d'ici les vacances".

Microsoft a également confirmé une autre rumeur : à partir du 2 juin, et jusqu'au 31 janvier 2013, les acheteurs de Windows 7 pourront bien migrer vers Windows 8 pour 15 dollars - et sans doute autant d'euros.  

Outre ces confirmations, cette "Release Preview", arrivée plus tôt que prévu, s'accompagne aussi de quelques nouveautés, mais surtout d'une inquiétude : avec Windows 8 et les dernières nouveautés de cette Release Preview, Microsoft va-t-il réellement séduire les entreprises ? Ne privilégierait-il pas plus sur la cible grand public que les professionnels ?

Car les nouveautés de cette nouvelle préversion, par rapport à la version béta baptisée Consumer Preview et sortie fin février, ne concernent pas réellement, ou très indirectement, les entreprises.

 

product win8 store page
Pour le Windows Store, Microsoft communique bien plus sur les applications grand public que sur celles adressant exclusivement les professionnels. © Microsoft

Aucune nouveauté exclusivement pro

Les tests de la Release Preview indiquent déjà de meilleures performances et quelques changements cosmétiques consécutifs à l'abandon de Windows Aero. Mais peu, voire aucune nouveauté concernant des applications pro, par exemple, qui auraient massivement fait leur entrée dans le Windows Store.

Ce dernier, particulièrement vide dans la version bêta (à peine 72 applications étaient alors proposées) s'est quand même un peu enrichi. Des applications réalisées par l'équipe de Bing sur les voyages, l'actualité ou le sport font une apparition remarquée. Des solutions de stockage et de synchronisation, comme Skydrive ou Box sont aussi là. D'autres applications, pas plus destinées aux entreprises qu'au grand public, comme le client de messagerie, le calendrier et le répertoire, ont également été mises à jour. Mais rien d'exclusivement pro. Dernière autre nouveauté saillante de cette Release Preview : l'intégration inattendue de Flash à Internet Explorer 10.

Mais alors, quelles nouveautés Microsoft a réservé aux pros avec cette Release Preview ? Faudra-t-il attendre les prochains TechEd en Hollande à la fin du mois pour qu'elles soient directement ciblées ? En tout cas, en attendant, les interrogations sur les objectifs de Microsoft et de l'éventuelle orientation "grand public" de l'OS se multiplient.

 

Paul Thurrott : "Microsoft a-t-il renoncé aux entreprises avec Windows 8 ?"

Le blogueur très écouté Paul Thurrott, grand spécialiste des produits Microsoft, a même choisi de titrer l'un des articles qui a accompagné la sortie de la Release Preview : "Microsoft a-t-il renoncé aux entreprises avec Windows 8". Pour lui, "c'est désormais incroyablement clair : Microsoft ne s'attend pas à ce que les entreprise migrent massivement vers Windows 8".

Principal argument qui le conduit à cette affirmation : l'adoption massive de Windows 7 en entreprise - quatre d'entre elles sur dix auraient déjà investi dans cet OS. "Je pense que Windows 7 sera tout simplement le prochain Windows XP pour les entreprises. Le déploiement de Windows 7 continuera donc pendant le cycle de vie de Windows 8, et peut-être même de Windows 9 ", pense-t-il.

 

product win8 startscreen page
La page d'accueil de Windows 8 © Microsoft

Une nouvelle interface à prendre en main, des fonctions basiques moins facile d'accès

Ce n'est pas le seul argument. Paul Thurrott révèle également que Microsoft a "furieusement" retiré tout le code qui permettrait de ramener le menu Démarrer et tout ce qui pouvait rappeler les OS précédents. Pour rappel, Microsoft a décidé que l'ouverture du Panneau de configuration et les Paramètres du PC allaient désormais être beaucoup moins facilement accessibles : ils nécessiteront plus de clics et de mouvements pour les faire apparaître. De quoi brouiller des repères et compliquer la prise en main, voire l'utilisation, de tous les utilisateur, y compris et surtout les pros... Idem : "les entreprises qui s'attendent à ce que Microsoft les laisse démarrer directement leur Windows 8 sur l'interface traditionnelle Desktop vont devoir déchanter : cela n'arrivera pas", ajoute Paul Thurrott .

Conclusion de l'expert : "Microsoft n'a pas commercialisé de version de Windows aussi ostensiblement adressée au grand public depuis Windows Millenium. Les entreprises pourraient d'ailleurs ignorer cet OS, tout comme elles l'ont fait avec Windows Vista."

 

product win8 skydrive page
Solution permettant de stocker et synchroniser des fichiers, SkyDrive, auparavant associée et cachée dans Windows Live, est désormais bien mise en valeur dans Windows 8. © Microsoft

Des migrations vers Windows 8 plus complexes

Ce n'est pas la seule voix qui s'interroge sur le succès de Windows 8 en entreprise. Dans les entreprises, les développeurs et le personnel informatique ne mordraient pas autant à l'hameçon comme Microsoft le voudrait et le prétend. La moitié des 14 000 professionnels de l'IT interrogés par Remondmag.com indiquent "ne pas être sûrs" de déployer le futur OS.

Le magazine a aussi recueilli de nombreux témoignages de professionnels jugeant l'OS pas adapté à l'entreprise et ses applications, ou "trop coloré", "pas assez sérieux" pour être crédible en entreprises... Un analyste IDC, Al Hilwa, y souligne également que certaines entreprises pourront être découragées car les migrations vers l'OS très particulier qu'est Windows 8, demanderont plus d'efforts que pour les précédents systèmes d'exploitation de Microsoft.

 

Cibler le grand public pour atteindre les pros ?

Cependant, malgré ces interrogations, Microsoft ne rate pas une occasion pour rappeler toutes les nouvelles fonctionnalités de son OS destinées aux entreprises. D'ailleurs, Paul Thurrott en a dressé une liste assez exhaustive, qui se révèle finalement assez garnie. La plupart sont cependant déjà intégrées à l'OS depuis plusieurs semaines.

De toutes façon, même si Microsoft privilégiait la cible grand public : après tout, le mouvement de la consumérisation et le BYOD ne prouve-t-il pas que désormais, c'est par cette voie "grand public" que l'informatique pénètre dans les entreprises ?

Microsoft / Windows