La démocratisation du BPM passe-t-elle par l’Open Source ?

Après plus de 20 années d’évangélisation par les éditeurs et les consultants, les entreprises ont intégré les avantages d’utiliser les méthodologies et les solutions de gestion des Processus métiers (BPM).

Ces avantages incluent la réduction des coûts grâce à la suppression des étapes inefficaces dans l’entreprise, l’amélioration de l’agilité, la création de valeur pour l’utilisateur final et l’augmentation de la satisfaction utilisateur.

Par contre, le marché du BPM est aujourd'hui dominé par quelques éditeurs propriétaires qui proposent leurs solutions essentiellement à des grands comptes en ciblant majoritairement les projets complexes et les grands déploiements informatiques.   

 De ce positionnement résulte un positionnement prix très élevé pour ces produits, souvent accompagnés de prestations de conseil et d'expertise sur des projets de grande envergure avec un fort impact sur le système d'information du client (approche top-down). 

Les entreprises qui veulent utiliser les solutions de BPM mais ne veulent pas remettre en cause leur système d'information et ne peuvent pas payer les prix très élevés proposés par les éditeurs propriétaires. Même les grandes entreprises et organisations ne peuvent pas se permettre de déployer ces solutions pour chaque nouveau projet informatique.

Par ailleurs, ces solutions demandent un investissement initial en temps considérable et nécessitent des ressources dédiées pour gérer l'implémentation et la maintenance des nouveaux projets BPM.

Au final, la plupart des solutions de BPM disponibles aujourd'hui sont très complexes à utiliser et à déployer et ne sont pas adaptés aux projets petits et moyens. En fait, les solutions BPM ne sont pas encore vraiment démocratisées. Elles n'ont pas atteint le stade d'une utilisation massive dans tous types d'organisations et tous types de projets. Le prix et la complexité d'implémentation et de déploiement sont de mon point de vue les principales barrières à la démocratisation du BPM.

Ce paysage va radicalement changer dans les prochaines années et cela grâce à la maturité et la crédibilité des éditeurs BPM open source. Cela a déjà été le cas dans d'autres domaines informatiques comme la Business Intelligence (BI), l'Enterprise Resource Planning (ERP) ou la transformation de données (ETL) avec l'arrivée à maturité d'éditeurs open source spécialisés dans chaque domaine. L'open source sera également la clef de la démocratisation du BPM si les éditeurs open source fournissent une solution BPM réellement intuitive, puissante et économiquement accessible par tous types d'entreprises.

L'Open Source a déjà fait ces preuves 

L'open source est utilisé de plus en plus dans tous les domaines du système d'information des entreprises avec comme avantage principal, la réduction des dépenses informatiques. Aujourd'hui, des entreprises comme MySQL, SpringSource ou Talend gagnent des parts de marché dans les systèmes d'information des entreprises et sont capables de challenger "les grands" de l'industrie du logiciel (IBM, Oracle et Microsoft). 

Avec les solutions open source, les clients bénéficient de nombreux avantages par rapport aux éditeurs de logiciels propriétaires:

• Pas de dépendance forte à un seul fournisseur

• Coût d'implémentation réduit

• Time to market des nouveaux produits et versions

• Communauté d'utilisateurs  

Le facteur essentiel qui a permis la dissémination massive des solutions open source est sa facilité d'adoption. L'open source permet aux éditeurs de logiciel d'utiliser un canal de distribution complètement nouveau : la communauté d'utilisateurs. Au travers de la communauté, une solution open source devient internationale dès sa sortie.

Le temps de conquête du marché pour une solution open source est radicalement réduit comparé aux solutions propriétaires qui nécessitent une action marketing et commerciale dédiée dans chaque territoire. Talend, éditeur open source ETL, en est un très bon exemple. Créé en 2006, Talend compte des millions d'utilisateurs dans le monde et est devenu en 3 ans l'alternative open source aux « géants » de l'ETL : Oracle, IBM et Informatica. 

L'Open Source BPM, la clef de la démocratisation du BPM 

Une récente étude montre que "la plupart des éditeurs BPM propriétaires ont connu une croissance de leur chiffre d'affaires dans les trois premiers trimestres de 2009 et disent avoir un carnet de commandes bien rempli pour 2010".

Si c'est une très bonne nouvelle pour le marché du BPM, cette annonce cache une réalité beaucoup plus nuancée : seulement un très faible pourcentage des projets utilise aujourd'hui des solutions de BPM. Je dirais que seulement 5% des projets et applications développées aujourd'hui par les entreprises utilisent du BPM quand 90% des projets pourraient en profiter.

Je fais référence à des applications avec des processus internes bien identifiés et qui sont utilisées tous les jours dans tous secteurs et domaines d'activités : marketing, vente, ressources humaines, services en ligne, gestion de la production, assurance, banque on encore secteur publique. En fait, à chaque fois qu'un processus d'entreprise peut-être partiellement ou complètement automatisé une solution BPM pourrait être utilisée.

Pour les 85% d'applications susceptibles d'utiliser le BPM, l'open source BPM est la seule alternative aujourd'hui au développement spécifique. En fait, le marché du BPM est beaucoup plus important que les prévisions des analystes ne le laissent supposer, tout simplement parce qu'un grand nombre de clients potentiels n'utilisent pas encore des solutions BPM ou les utilisent seulement pour un nombre limité de projets.  

Les besoins clients pour ce genre des projets sont toujours très similaires:

• Une nouvelle application doit être implémentée et déployée le plus rapidement possible ;

• L'application doit être facile à maintenir et le coût de la maintenance doit être le plus bas possible ;

• La nouvelle application doit interagir avec le système d'information du client et ne doit pas mettre en cause les choix technologiques existants.  

Comment une solution de BPM open source réussira à démocratiser le BPM dans les entreprises là où les éditeurs propriétaires ont échoué? 

La réponse est complexe et repose sur différents facteurs. 

Essai, utilisation et adoption 

Le Modèle open source permet aux clients de payer exclusivement ce qu'ils utilisent. Les clients peuvent essayer la solution avant de l'acheter. Cette transparence représente un avantage considérable par rapport à l'utilisation de logiciel propriétaire.

Pour que ce modèle soit adopté, les éditeurs open source se doivent de fournir une solution complètement fonctionnelle. Cela veut dire que la solution BPM open source permet aux clients potentiels de valider les étapes et les fonctionnalités essentielles au choix de la solution :

• définition graphique de processus;

• connectivité avec le système d'information;

• exécution des processus.

Si le client potentiel peut valider les points précédents, et donc vérifier que la solution open source répond à ces besoins fonctionnels et techniques, il sera en mesure d'adopter la solution de BPM open source et finalement devenir un client.

Coût optimal  

Le coût total de l'implémentation et la maintenance d'une nouvelle application BPM doit être considérablement inferieur avec une solution Open Source si l'on compare avec l'utilisation d'une solution propriétaire. Dans un modèle économique open source, les clients ne payent pas de licences mais seulement le support et les services autour du logiciel.

Une réduction radicale des coûts lors de l'adoption, l'implémentation et la maintenance d'une solution BPM permettra aux clients de l'utiliser là où jusqu'à aujourd'hui ils n'avaient pas d'alternatives au développement spécifique.  

La force de la communauté 

La force d'une communauté solide au travers de sa participation aux forums de questions/réponses, à la traduction du produit et à la documentation, aux discussions autour de la roadmap... est critique et son impact peut s'avérer décisif.

Par exemple, SpringSource, éditeur open source de solutions pour le développement et la gestion en production d'applications Java, a construit une communauté de plus de 50.000 membres qui ont échangé plus de 250.000 messages dans les forums communautaires ces 4 dernières années.

Les informations échangées au travers de la communauté peuvent accélérer de façon importante le déploiement sur le marché des solutions d'un éditeur de logiciels de BPM open source tout en contribuant à l'amélioration du produit. La communauté doit être considérée comme un canal de distribution privilégié au niveau international.

L'éditeur de logiciel BPM open source se doit de fournir les outils et les moyens de communication appropriés pour coordonner et améliorer les échanges avec la communauté d'utilisateurs et de contributeurs.  

Répondre aux besoins clients 

Il s'agit, sans doute, du facteur le plus important pour permettre la démocratisation du BPM. Les solutions BPM sont-elles en phase avec les besoins client ? Je ne crois pas!

D'un coté, des clients nous font part de leur besoins: "J'ai besoin d'implémenter une nouvelle application pour répondre à tel problème particulier" ou "Je veux ajouter une nouvelle fonctionnalité ou un nouveau service". D'un autre coté, les éditeurs de BPM sont "focalisés" sur les processus mais ignorent majoritairement le développement applicatif.

L'automatisation des processus est importante mais elle n'a pas lieu d'être que si l'on ne fournit pas aux utilisateurs finaux les applications qui vont satisfaire leurs besoins fonctionnels. La démocratisation du BPM passe par la capacité à délivrer une solution qui permet de très rapidement développer des applications finales afin de diminuer ainsi les besoins en développements spécifiques.

Ce que l'avenir nous réserve ? 

L'Open Source a déjà révolutionné le marché du logiciel dans les domaines des bases de données relationnelles, la business intelligence ou l'intégration des données pour ne citer que quelques exemples. Les éditeurs open source ont relevé le défi et sont en train de challenger les éditeurs propriétaires avec un modèle économique innovant. Le BPM va suivre ce même chemin.

Le BPM Open Source se doit de démocratiser la gestion de processus métiers en portant une attention particulière aux entreprises et aux projets qui jusqu'à aujourd'hui ne peuvent pas s'équiper en solutions BPM propriétaires. Le processus de démocratisation est en marche, gardez un oeil sur les éditeurs de solutions BPM open source, ils sauront vous surprendre...

Auteur : Miguel Valdes Faura, Président Directeur Général de BonitaSoft

Autour du même sujet