L'Institut de soudure rénove ses processus métiers autour d'un ERP

L'association centenaire a dépoussiéré son système d'information. Elle a choisi de déployer le progiciel Dynamics AX de Microsoft en complément de Sage-Adonix X3 pour la partie financière.

 

Créé il y a plus de 100 ans, l'Institut de soudure apporte son expertise et savoir-faire aux industriels dans des domaines aussi variés que les technologies d'assemblage, la réglementation des équipements sous pression, les matériaux et leur "comportement en activité" ou encore la formation et la certification de personnel qualifié.

Reposant depuis 20 ans sur un ancien système informatique utilisé pour la facturation, le pointage, la gestion des temps et la gestion des notes de frais, l'institut de soudure a profité d'une refonte globale de son système fin 2004 pour envisager l'implémentation d'un nouvel ERP, en complément de Sage-Adonix X3 - toujours utilisé pour assurer sa gestion financière.

"A l'origine, le besoin a été exprimé par nos opérationnels terrain qui souhaitaient décentraliser la gestion de la facturation sur chacun de nos centres et rationaliser l'ensemble de nos processus métiers", fait savoir Jean-Yves Buzaré, directeur informatique et efficacité industrielle du groupe Institut de Soudure.

Un groupe de travail a donc été lancé en 2005 pour recenser l'ensemble des besoins, complété par une phase d'évaluation de solutions dans laquelle la plupart des éditeurs de la place ont été sollicités, aux premiers rangs desquels Sage-Adonix, Apsylis, Oracle, SAP et Microsoft.

"Les utilisateurs sont très satisfaits même si le changement a entraîné quelques grincements de dents" (Jean-Yves Buzaré - Directeur informatique de l'Institut de soudure)

Ayant dû faire face à quelques soucis de trésorerie, l'Institut de soudure se sera laissé 1 an de plus pour finaliser son choix. Séduit à l'idée de jouer la carte d'un environnement entièrement intégré et totalement coordonné avec ses serveur d'applications sous IIS et environnement d'exploitation Windows Server, l'Institut de soudure décide alors d'opter pour l'ERP Dynamics AX.

"Nous avions également passé au crible les solutions d'Oracle, de Sage et d'Apsylis avec une maquette élaborée, mais la pleine compatibilité ainsi que la prise en charge native sans connecteur particulier pour notre gestion des affaires avec l'ERP de Microsoft a été décisive", poursuit Jean-Yves Buzaré.

Après avoir signé avec l'éditeur en juin 2006, l'étude de cadrage a alors débuté à la rentrée de septembre, suivie par l'élaboration d'un pilote et une phase de développement qui aura pris fin au mois de juin 2007, pour un déploiement complet en fin d'année.

Pour l'accompagner dans sa mise en œuvre, l'Institut de soudure aura notamment fait appel dans un premier temps à IBM Consulting dans le cadre de la phase d'avant-projet, et à TVH Consulting pour assurer l'intégration de Dynamics AX et son interfaçage avec Sage-Adonix X3.

"Les utilisateurs sont globalement très satisfaits même si le changement a entraîné quelques grincements de dents, du moins au début. Aujourd'hui, ils ne voudraient pour rien au monde rebasculer vers l'ancien système, et mettent en avant la qualité de l'interface, l'ergonomie intuitive et la rapidité d'accès aux données", raconte Jean-Yves Buzaré.

D'ici la fin de l'année et sur une partie de l'année 2009, plusieurs évolutions fonctionnelles sont en tous cas au programme, et non des moindres. "Nous comptons optimiser les connexions de notre ERP à l'intranet sous SharePoint notamment pour la partie GED et partage de documents liés à la qualité, mais aussi coupler l'ERP à la VoIP et mettre en place de la synchronisation bi-directionnelle sur la gestion des tâches et des agendas", prévoit Jean-Yves Buzaré.

 

Le tableau de synthèse
Le projet en bref
Source : Institut de soudure
OrganismeInstitut de soudure
Solution retenueDynamics AX (Microsoft)
Début du projetFin 2004
Déploiement Fin 2007
Coûts200 000 euros (licences, matériel et maintenance annuelle 2008)

Cas utilisateur