Tablettes tactiles pro : les contours du marché se dessinent

Après Cisco, HP et RIM qui lancent en 2011 leurs tablettes tactiles pour entreprises, c'est au tour de Lenovo de tâter le terrain. Objectif : s'imposer auprès des professionnels comme Apple l'a fait auprès du grand public.

2010 est assurément une année de préchauffage pour les acteurs de la tablette tactile pro. Chacun à leur tour, nombreux sont les constructeurs à avoir annoncé des modèles ciblant leur clientèle entreprises (grands comptes et PME).

Cela a commencé en juin dernier avec Cisco qui a présenté sa Cius supportant en natif ses outils collaboratifs et de communication. Suivie un mois plus tard par HP et sa Slate 500, basée sur le système d'exploitation Microsoft Windows 7.

Plus récemment, c'est RIM, qui a créé la surprise en dévoilant sa PlayBook, ayant pour principal atout d'être interopérable avec l'Enterprise BlackBerry Server, non seulement pour faciliter la gestion et l'administration du terminal, mais également de toute sa partie applicative et patchs de sécurité.

Toutes prévues pour un lancement début 2011 - sachant que le modèle Cius de Cisco est actuellement en test chez ses meilleurs clients -, ces tablettes tactiles pro viennent d'être rejointes par un challenger inattendu : Lenovo.  

"Les entreprises attendent des tablettes tactiles pro qu'elles complètent leurs PC" (Peter Hortensius - Lenovo)

Une demi-surprise en réalité puisque le constructeur chinois a déjà eu l'occasion d'essuyer les plâtres de la mobilité tactile au travers de son terminal hybride, ThinkPad Série X, à mi-chemin entre la tablette et l'ordinateur portable. Un créneau sur lequel Dell est également présent avec l'Inspiron Duo.

En revanche, plus surprenante est la volonté de Lenovo de positionner son modèle uniquement sur le créneau des entreprises : "les tablettes actuelles sont davantage orientées et conçues pour le multimédia, mais une part importante de notre clientèle entreprise se montre intéressée par des tablettes qui pourraient compléter les PC", explique Peter Hortensius, senior vice-président du Think Product Group chez le constructeur dans une interview à ComputerWorld.

Pour ce dernier, il faudra tout de même surmonter plusieurs freins de taille avant d'envisager un lancement, sans doute plusieurs mois après ses concurrents. Tout d'abord assurer une longévité accrue des batteries, couplée à une ergonomie sans faille des applications. Enfin, il ne faudra pas faire l'impasse sur davantage de fonctionnalités natives permettant de créer du contenu.  

Un taux de croissance annuel moyen de 57,4% jusqu'en 2014 selon IDC

Avant de lancer sa tablette tactile, nouvelle recrue de sa ligne de produits ThinkPad, Lenovo souhaite en tout cas s'assurer que le niveau de maturité des entreprises soit optimum. Pour cela, il ne devra pas oublier, à l'image de ses compétiteurs, d'inclure dans son terminal des fonctionnalités et capacités à même de les séduire.

Au premier rang desquelles un accès aux applications d'entreprise (messagerie, calendriers, impression réseau...), de la vidéoconférence HD, ou encore le partage de ressources documentaires. Mais aussi l'accès au VPN sécurisé de l'entreprise, quel que soit le site où le collaborateur se trouve.  

L'annonce de Lenovo de se lancer sur le marché de la tablette tactile pro semble arriver quoi qu'il en soit à un moment clé dans l'histoire de ce récent mais prometteur marché. Ainsi, le cabinet d'études IDC prévoit une explosion des ventes de tablettes (toutes catégories confondues) qui devraient passer de 7,6 millions cette année à 46 millions en 2014, soit un rythme de croissance annuel de 57,4%.

Une prévision corroborée par Goldman Sachs, qui va même de son côté jusqu'à évoquer une "cannibalisation" des ventes de portables et téléphones traditionnels par les tablettes - mais également les smartphones - dans les années à venir. Cisco, HP, RIM, Lenovo et consorts l'attendent certainement de pied ferme.

RIM / IPad