Square dévoile son projet d’IPO, Jack Dorsey considéré comme un risque

Le service de paiement Square, qui a enregistré un chiffre d’affaires de 560,6 millions de dollars au premier semestre, pourrait lever 275 millions de dollars en bourse.

Square vient d’officialiser, mercredi, son plan d’entrée en bourse. Le service américain de paiement mobile qui était valorisé 6 milliards de dollars fin 2014 veut s’introduire sur le NYSE sous le symbole "SQ". La start-up n’a encore dévoilé ni la date de son IPO, ni le prix et le nombre d’actions qui seront émises, mais évoque un montant de levée de 275 millions de dollars.

850 millions de dollars de CA en 2014

Square a en tout cas dévoilé dans son document S-1 mis en ligne sur le site de la Securities and Exchange Commission (SEC) de nombreuses données sur son activité : la start-up américaine a enregistré un chiffre d’affaires de 850 millions de dollars en 2014, en hausse de 54% sur un an, pour une perte nette de 154 millions. Elle a engrangé 561 millions au premier semestre (+51%) pour une perte nette de 78 millions, contre 371,9 millions de CA et 79,4 millions de pertes un an plus tôt. Le partenariat noué avec Starbucks aux Etats-Unis a permis à Square d’engranger 62,9 millions de dollars de chiffre d’affaires au premier semestre, contre 56,6 millions un an plus tôt.

Encore 197,9 millions de dollars de fonds

La jeune pousse révèle qu’elle dispose encore de 197,9 millions de dollars en cash pour se financer. L’IPO va être pour Square, qui a levé près de 591 millions de dollars depuis sa création, un moyen d’accélérer encore ses investissements.

Square se monétise grâce à une commission de 2,75% sur chaque transaction réalisée avec le lecteur de carte du commerçant et de 3,5% plus 15 cents quand les données bancaires sont rentrées dans son application mobile. La jeune pousse a géré 15,9 milliards de dollars de transactions au premier semestre, contre 10,4 milliards un an plus tôt, 23,8 milliards pour toute l’année 2014, 14,8 milliards en 2013 et 6,5 milliards en 2012.

Jack Dorsey, CEO de Square et de Twitter, facteur de risque

Dorsey détient 24,4% du capital

Parmi les facteurs de risque listés, à côté de la question de la profitabilité et de celle d’une faille potentielle et d’une fuite de données des clients, on retrouve le nom de Jack Dorsey. Le fondateur de Square est aussi celui de Twitter et vient de revenir à son poste de CEO du réseau social en plus de celui du service de paiements mobiles. Jack Dorsey détient 24,4% du capital de Square. La double activité du CEO "pourrait affecter de manière négative sa capacité à dévouer son temps, son attention et ses efforts à Square", peut-on lire dans le document S-1.

Khosla Ventures détient 17,3% des parts, le co-fondateur James McKelvey 9,4%, JPMC Strategic Investments 5,5%, Sequoia Capital et Rizvi Traverse chacun 5,4%.

30 millions d'utilisateurs aux Etats-Unis

Lancée en 2009 à San Francisco, Square revendique plus de 30 millions d’utilisateurs aux Etats-Unis, où la start-up réalise la quasi-totalité de son chiffre d’affaires. Mais elle a aussi commencé à se développer au Canada ou au Japon et compte bien poursuivre son internationalisation

IPO / Square