E-commerce : bien choisir sa solution de livraison Le choix le plus fréquent de l'e-commerçant débutant

"Etant présents sur tout le territoire avec une qualité de service égale, nous sommes toujours le prestataire du débutant, qui plus est dans les territoires, constate Christine Lorimy chez Colissimo. Grâce à un maillage formidable et protégé par la loi, il y a toujours un bureau de poste à proximité du marchand."

Jean-Sébastien Leridon de DHL le confirme, "un petit qui démarre se tournera forcément vers la Poste". Selon sa localisation, la régularité et le volume de ses envois et par conséquent son pouvoir de négociation, il pourra assez rapidement commencer à réfléchir à d'autres solutions. "Par exemple, RipCurl.com, qui a commencé à vendre en ligne il y a un an, a débuté directement chez des alternatifs à la Poste. Mais si je vends mes confitures depuis le Vaucluse, je commencerai avec la Poste. Même si le premier mois, RipCurl envoie moins de colis que moi."

Ensuite, comme le précise la directrice marketing de Colissimo, "lorsqu'ils atteignent une taille critique, les e-commerçants vont voir ailleurs", par exemple les compétiteurs lowcost de Colissimo tels qu'Adrexo Colis. "Mais ils ne nous quittent jamais complètement", ajoute-t-elle. D'après Christine Lorimy, une autre offre de service attire d'ailleurs beaucoup de cybermarchands qui montent en puissance, les relais : "Ils constituent 20% des livraisons du e-commerce et de la VPC", affirme-t-elle.

A noter qu'UPS propose également une gamme nommée "standard", plus proche de Colissimo que ses offres express, proposant des délais de livraison non garantis de 1 à 5 jours en Europe. "Comme nous livrons trois fois sans surcoût en cas d'absence du destinataire, nous demandons une surcharge de 2,10 euros pour la livraison aux particuliers, qui sont plus souvent absents", note Fabienne Latour.

L'été dernier, le transporteur a également lancé une offre en partenariat avec Office Dépôt, permettant aux marchands d'expédier leurs colis via UPS depuis les 48 points de vente de l'enseigne. "Notre offre est alors simplifiée et les prix ne diffèrent pas en fonction du poids et de la zone géographique du destinataire." Il n'y a en effet plus que quatre zones (France, Europe, Amérique du Nord et reste du monde), le prix n'est plus fonction du poids mais de l'emballage choisi et seules deux vitesses sont proposées (standard et saver).

A titre d'exemple, l'envoi d'un colis dans une UPS medium Express Box en France en vitesse Saver coûte 20,70 euros pour la France et 84,10 euros pour l'Union européenne, sans surcharge pour les livraisons auprès des particuliers. "Lorsque vous êtes proche d'un Office Dépôt, cela remplace complètement le bureau de Poste, d'autant que le niveau de prix est très compétitif par rapport aux autres offres publiques", avance Fabienne Latour.

Logistique