RueDuCommerce rachète Alapage à France Télécom


Après TopAchat-Clust, c'est au tour d'Alapage d'être repris par RueduCommerce. Le marchand reconstitue ainsi l'ex-division e-commerce de France Télécom. A lui de la faire devenir rentable.

RueDuCommerce continue ses emplettes chez France Télécom. Après Clust et TopAchat, le cybermarchand vient d'annoncer le rachat d'Alapage.com. Le montant de l'opération n'a pas été précisé. Dépassé par Amazon.com et Fnac.com avec lesquels il était au coude à coude au début des années 2000, Alapage compte aujourd'hui 3,2 millions de clients et une audience de 2,5 millions de visiteurs uniques mensuels, mais n'est pas rentable.

Après ces rachats, RueDuCommerce revendique une audience globale de 8 millions de visiteurs uniques et la troisième place des sites marchands derrière eBay, 16,3 millions de VU, et PriceMinister, 12,6 millions de VU en mai (source Médiamétrie//Netratings). Ce surcroît d'audience constitue ainsi un atout supplémentaire pour le groupe qui travaille à monétiser son audience (lire l'interview de Gauthier Picquart : Nous renforçons notre régie publicitaire pour améliorer notre marge, du 09/06/09).

Au-delà des revenus publicitaires, RueDuCommerce va devoir trouver quelles synergies lui permettront de rentabiliser Alapage pour ne pas voir ses résultats passer dans le rouge à cause du portail marchand. Ainsi, RueDuCommerce a affiché l'année dernière un résultat net d'à peine 2,2 millions d'euros, en baisse de 25 % par rapport à l'année précédente. Première piste indiquée par la société, une intégration de sa galerie marchande dans Alapage.

Acteur historique de la vente de produits culturels en France, Alapage appartenait à France Télécom depuis 1999, année où l'opérateur avait dépensé 50 millions d'euros pour l'acquérir. En 2006, FT complétait son pôle e-commerce en rachetant le groupe TopAchat-Clust.

Cependant, sa division vente en ligne aurait perdu 21 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 124 millions d'euros en 2007. De quoi décider l'opérateur à abandonner le terrain du e-commerce, jusqu'à réfléchir à fermer purement et simplement Alapage en fin d'année dernière (lire l'article : France Telecom s'apprêterait à fermer Alapage, du 07/01/09).

Annonces Google