Le prime time d'Internet à la loupe Le peer-to-peer cantonné à un usage nocturne

part des services peer-to-peer dans les usages internet quotidiens
Part des services peer-to-peer dans les usages Internet quotidiens © Arbor Networks
A peu de choses près, la courbe d'usage des services peer-to-peer constitue le négatif de celle de l'usage du Web. Le trafic généré par les applications peer-to-peer est ainsi essentiellement nocture, quand celui engendré par le surf sur Internet est diurne. La part du peer-to-peer dans le trafic Internet reste cependant assez modeste : elle dépasse à peine 15 % au plus fort de son activité.

 

A l'opposé du Web, c'est donc à partir de six heures du matin que la part des sevices peer-to-peer au sein du trafic Internet commence à décliner aux Etats-Unis, avec l'accroissement des connexions des entreprises au Web. La part du peer-to-peer progresse à nouveau en fin d'après-midi, aux alentours de 16 heures. A partir de 20 heures, elle stagne avec la reprise des connexions des particuliers au Web, puis progresse à nouveau entre 22 et 23 heures.

Peer to Peer